Une feuille d’aventure pour La Malédiction de la Momie !

59_malediction_momieVous ne vous attendiez plus à me revoir ici après une si longue absence ! Eh bien, tel un Akharis vêtu de ses plus belles bandelettes goudronnées, me revoici sortant de mon tombeau humide à l’occasion de la parution historique il y a deux semaines d’un Défis Fantastiques inédit et attendu pendant 20 ans : La Malédiction de la Momie, le seul titre de cette série mythique qui n’avait pas encore été traduit dans notre belle langue.

Si comme moi vous ne voulez pas écarteler et scarifier au crayon votre toute nouvelle aventure pour empêcher Akharis de détruire le monde, voici comme je commence à en avoir l’habitude une Feuille d’Aventure avec tout plein de petites cases pour les innombrables combats qui nous attendent dans les couloirs du tombeau.

Vous remarquerez ce n’est pas exactement celle du livre, mais une plus proche de celle de l’édition originale. J’en ai au passage profité pour remplacer la bonne vieille épée par un joli scarabée ailé qui nous mettra dans l’ambiance (j’aime bien quand une feuille d’aventure intègre un petit élément lié à l’ambiance du LDVELH).

Maintenant, bon courage à nous, parce qu’il parait qu’il est sacrément corsé celui-ci !

La Feuille d’Aventure pour La Malédiction de la Momie [.pdf]

Quelle plateforme privilégier pour soutenir un auteur indépendant?

Nicolas B. Wulf:

Ce n’est pas dans mes habitudes, mais pour une fois je vais relayer ici ce billet d’Olivier Saraja qui pourra en intéresser parmi les lecteurs numériques. Je m’étais souvent posé cette question d’ailleurs et c’est bien d’y avoir enfin une réponse concrète. Va falloir revoir certaines habitudes, mais ça ne devrait pas être trop compliqué !

Originally posted on Le site d'auteur d'Olivier Saraja:

La question est revenue à quelques reprises sur les réseaux sociaux. Parfois, certains lecteurs ne comprennent pas pourquoi je mets en valeur telle plateforme de vente en ligne, comme YouScribe, par rapport à telle autre, pourtant tellement plus populaire.

La réponse tient en deux concepts :

  • auteur autopublié
  • rémunération

Certes, le principal pour un auteur, qu’il soit autopublié ou conventionnellement édité, c’est d’être lu. C’est quand même la vocation de nos textes, que d’êtres diffusés, lus, appréciés, commentés, discutés. Pour cela, pas de grand secret : le ténor en la matière s’appelle Amazon, et l’un de ses nombreux challengers se nomme Kobo. Ce sont, à ma connaissance, les éditeurs de contenu et fabricants de liseuses appropriées les plus populaires.

Voir l'original 508 mots de plus

Le cadeau de Noël de Tin Man Games

C’est LA sortie de cette fin d’année dans les applications dédiées à nos LDVELH préférés. C’est l’excellent Bloodbones de Jonathan Green qui a le droit à son adaptation par Tin Man Games sur Android (lien en cliquant sur l’image ci-dessous) et Kindle Fire. Une histoire de pirates, de vengeance et de vaudou, bien écrite et à la difficulté bien corsée (je ne suis toujours pas parvenu à la finir celui-ci). Et comme toujours pour les adaptations de LDVELH papier, la possibilité de choisir entre des illustrations en noir et blanc ou en couleur, et entre différents modes de difficultés.

De quoi vous divertir sur votre tablette ou votre smartphone !

bloodbones-android-merry-xmas

Et si vous voulez vous la jouer à l’ancienne, choisissez le mode Jeu Libre avec à vos côtés vos dés, votre crayon, votre gomme et la feuille d’aventure que je vous avais proposée ici.

 

NaNo 2014 : Bilan après une semaine

640px-Shibuya_Night_(HDR)

Premier bilan intermédiaire de ce NaNo décidé à la dernière minute.

Pour le moment, à peine plus de 1 000 mots. C’est pas grand chose, mais cela me permet de m’immerger dans ce projet d’une ampleur toujours aussi écrasante à chaque fois que je tente de m’y replonger. L’avantage, c’est que c’est avant tout l’occasion de faire le point sur mes idées, de réorganiser mes notes et d’en apporter de nouvelles. Les idées se développent petit à petit, et j’ai l’impression que même si je vais peu écrire en quantité et en qualité, au moins j’avancerai dans la conception en amont de cette aventure.

Enfin de ces aventures…

Pour teaser un peu, et donner une idée des proportions que risque de prendre ce LDVELH si j’en fait ce que j’imagine qu’il sera : je prévois 3 peuples donnant accès à un total de 9 personnages différents au choix du lecteur ou non, chacun avec des compétences propres et chacun avec au moins un fil narratif qui lui est spécifique (par exemple, un hacker qui pourrait exploiter les possibilités de la Matrice pour parvenir à son but tandis qu’un tueur à gages atteindrait le même but final via d’autres moyens tout à fait différents). Potentiellement, cela ferait une base de 9 aventures en une, sans compter les blocs narratifs communs à tous ou partie des personnages incarnés.

Les potentialités d’une publication numérique (auto ou non) m’amènent à ne pas me poser de limite. Si l’aventure doit atteindre 1 000, 2 000 ou 5 000 paragraphes au final, cela n’est pas problématique pour un fichier epub/mobi, du moins j’imagine que ça ne le sera pas.

J’en suis loin, très très loin, mais ça me fait plaisir de me replonger vraiment dans ce projet là, qui me semble plus viable malgré sa complexité que celui sur lequel je travaillais lors du précédent NaNo.

Je retourne bosser dessus, essayer d’écrire quelques lignes supplémentaires, ou poursuivre le développement des notes. Bref, continuer d’avancer.

Photo par Guwashi999

NaNotera ? NaNotera pas ?

En ce troisième jour de NaNoWriMo 2014, il est temps de prendre une décision…

Inutile de faire durer le suspense !

Participant-2014-Web-Banner

Pour le fun, avec un travail sans pression et sans limite minimale sur le projet de LDVELH de fantasy cybernétique qui me trotte dans la tête depuis pas mal de temps. Avoir rejoué pour la première fois depuis de nombreuses années La Planète Rebelle m’a conforté dans mon envie de voir plus de SF dans les LDVELH.

Alors même si le NaNo c’est clairement pas mon truc pour atteindre la Sainte Barre des 50 000 Mots, comme souvent je me laisse entraîner par la bonne humeur ambiante. Peut-être également que l’éventualité d’un write-in sur Rouen est un stimulant supplémentaire.

Dans tous les cas, je ne me fais pas d’illusion. Je vais avancer peu (d’autant que ce mois de novembre promet d’être chargé au niveau pro), mais j’avancerai néanmoins. Et ça, c’est formidablement priceless.

Et vous, il ressemblera à quoi votre NaNo 2014 ?

C’est parti pour un nouveau Défi…

…Fantastique bien sûr ! Et pas des moindres, puisque je vais me lancer dans ce monument qu’est La Créature venue du Chaos.

24_creature_venue_chaos

Comme d’habitude, la petite Feuille d’Aventure qui va bien, pour laquelle je laisse le lien ici si jamais vous comptez le lire-jouer à un moment donné !

La Feuille d’Aventure pour La Créature venue du Chaos [.pdf]

Edit du 31/10/2014 : Je viens de me rendre compte que c’est la version en anglais de la Feuille d’Aventure que je vous avais proposée, alors que j’avais préparé une version française. C’est désormais rectifié !

Dernières acquisitions #8

Oh ! Ça faisait longtemps que je vous avais proposé un petit récapitulatif de mes trouvailles en LDVELH. Surtout que cet été 2014 a été riche en la matière. Plus que le 2013, où pourtant je partais avec une collection de seulement 5 titres. Aujourd’hui, je suis proche des 150 et il m’en manque encore beaucoup potentiellement. Naturellement, plus on en a, plus on en veut, mais moins on en trouve que l’on ne possède pas déjà. Cela n’a pas empêché mes recherches de l’été d’être très fructueuses.

858795067

Premier lot de trouvailles. Les deux titres du haut, je les ai commandés à une librairie anglaise en ligne. Master of Chaos est celui qui a été traduit par Le Sceptre Noir (cherchez pas…), j’en parlais dernièrement. L’accompagne Night of the Necromancer, de Jonathan Green, titre relativement récent et dont j’avais entendu le plus grand bien.  J’ai eu l’occasion de le lire-jouer et de le terminer en juillet et ce titre remplit tout à fait mes attentes. Il confirme également tout le bien que je pense de Jonathan Green en tant qu’auteur de LDVELH (il se classe aisément sur le podium auprès de Dave Morris). Il faudra que j’en reparle plus en détails.

J’ai également dégoté dans ma bouquinerie favorite Le Sépulcre des Ombres, du même Jonathan Green. Si je ne dis pas d’ânerie, cela doit être son premier titre pour la série Fighting Fantasy. J’espère que je ne serai pas déçu en revenant sur sa première expérience d’écriture de LDVELH.

Et puis, dans la même bouquinerie, j’ai finalement complété rapidement la série Chroniques Crétoises, contrairement à ce que je craignais. Une série ancrée dans la mythologie grecque qui figure en bonne place dans ma PAL spéciale LDVELH.

860821408

Deuxième lot. Là, ce fut le « miracle ». Trouver le tout dernier tome de Loup Solitaire, La Cité de l’Empereur, pour moins d’un euro. Allez voir n’importe quel site de vente en ligne, il faut un sacré coup de bol de le trouver à moins de 20 euros. Certes, il semblerait que ce soit un piètre LDVELH, mais sa rareté et son côté collector en font un indispensable. Et c’est le dernier Loup Solitaire à être paru bordel ! Quand même ! Bref, un grand moment d’incrédulité lorsque j’ai mis la main dessus. Dans le même dépôt-vente, j’ai également trouvé La Guerre des Runes, autre Loup Solitaire pas évident à trouver pour pas cher.

Le même jour, j’ai également mis la main chez Emmaüs sur un Sherlock Holmes (Meurtre au Club Diogène) et un Défis Fantastiques au résumé attractif, puisqu’il évoque l’animisme.

Oui, c’est bien VOUS, humble elfe des bois natif de la forêt d’Yffen, que les dieux ont estimé capable de tenir tête à la horde chaotique et démoniaque d’Ishtrack. Il vous faudra vous introduire au sein de cette cohue armée avant qu’elle deviennent invincible. Mais Ishtrack, comme tous les princes démons, est invulnérable aux armes forgées de mains d’homme_ et même à l’épée magique des grands elfes.Votre unique atout est sans doute votre connaissance du monde des rêves, privilège des shamans. Elle seule vous donne une chance d’échapper aux dangers qui vous guettent…

Ça donne envie non ? En plus, c’est écrit par l’auteur de La Planète Rebelle. Un gage de qualité.

ldvelh-8

Troisième lot. Ah ! Nous voilà en août. Et en août, il y a la Nuit du Livre à Bécherel. L’an passé, c’est là que je débutais réellement ma collection. Cette année, forcément, les découvertes ont été plus rares (enfin je parle des titres que je ne possédais pas encore). Je suis malgré tout revenu avec un grand sourire aux lèvres, puisque mon espoir secret était de trouver La Créature Venue du Chaos. La photo parle toute seule !

863459857

Quatrième lot. Je retourne chez Emmaüs (un de mes principaux fournisseurs depuis un an). Oh ! Un Défis et Sortilèges. Voici le deuxième cycle de la série complet et il ne me manque plus qu’un seul tome pour boucler le premier cycle. Content je suis, car cette série autorisant le multi-joueurs (jusqu’à quatre) est parmi les expérimentations en LDVELH qui m’intriguent le plus. Au même endroit, je mettais la main sur La Malédiction du Pharaon, avant-dernier tome avant de compléter la série Dragon d’Or.

864230706

Cinquième lot. L’été passé, j’avais mis les pieds dans une bouquinerie où j’avais trouvé les livres un peu cher. Les LDVLEH étaient à 3 euros, là où j’avais trouvé la majeure partie des miens entre 1 et 2 euros. Entre temps, j’ai pu voir que ce tarif de 3 euros est tout à fait acceptable, puisque finalement, quand on commande un livre à 1 euro sur un célèbre site de petites annonces entre particuliers, les frais de port s’élèvent à environ 2 euros. Donc, je retourne dans cette bouquinerie. Il y avait une caisse (oui oui, une caisse) pleine de LDVELH. J’y pioche deux Loup Solitaire : Le Tyran du Désert, grâce auquel je complète le premier cycle de la série, et Les Pirates de Shadaki, fort peu évident à dénicher dans cette édition semble-t-il. J’y complète également la série Dragon d’Or en trouvant Le Château des Âmes Damnées. Et puis, enfin, L’Épreuve des Champions que bizarrement je ne possédais pas encore. J’ai quand même laissé tomber Le Justicier de l’Espace, célèbre pour être un des plus mauvais Défis Fantastiques publiés. J’attendrai de le trouver à 1 euro.

864779323

Sixième et dernier lot pour cet été. Bouclons ici la boucle en retournant dans ma bouquinerie préférée, évoquée au premier lot. Là, c’est un peu le jackpot inattendu. J’avais déjà réservé La Nuit du Météore et L’Oeil du Sphinx (ce dernier me permettant de disposer des quatre premiers tomes de La Saga du Prêtre Jean, le dernier tome publié étant un des LDVELH les plus difficiles à dénicher), mais je ne m’attendais pas à dégotter enfin La Cité Interdite et ainsi boucler la série Astre d’Or, qui se déroule dans le même univers que Loup Solitaire. Cette série aussi figure en très bonne place dans ma PAL spéciale LDVELH.

J’ai également pu y trouver mes deux premiers tomes de la série Donjons & Dragons Niveau avancé. Mystère sur la qualité de ces LDVELH, mais j’avais bien aimé les deux titres en niveau normal que j’avais lu. Du coup, je pars avec un a priori plutôt positif sur deux aventures, notamment pour Le Voleur de Karass, écrit par Douglas Niles que j’avais déjà lu quelques titres écrits dans l’univers de Lancedragon. Pour compléter ce dernier lot, Objectif : Apocalypse, de la série Les Messagers du Temps. Série qui ne m’avait pas convaincu lors de ma première aventure, mais qui reste très bien écrite et à qui je ne peux m’empêcher de laisser d’autres chances de me convaincre.

Un été bien rempli au niveau trouvailles, non ? Et dire qu’il reste encore trois semaines pour faire encore grandir la liste !