Et l’Univers gagnant est…

Après 12 jours de lutte acharnée, dont une prolongation, vous avez décidé que l’univers dans lequel se tiendra Le BDVELH sera…

resultats-sondage-lebdvelh

heart-of-ice-megaraLa SF !

Pour être honnête, c’est un univers qui a de la chance car j’ai failli ne pas le mettre dans la liste du fait de n’avoir jamais vraiment écrit de texte de SF (à vrai dire, je n’en lis finalement pas tant que ça). Mais il faut croire que l’arrivée de l’Épisode VII donne envie de se lancer dedans !

Après tout, je suis le premier à déplorer qu’il n’y ait pas davantage de LDVELH de SF. C’est la remarque que je me faisais en terminant La Planète Rebelle l’an passé d’ailleurs. Et un de mes LDVELH préférés, l’excellent Heart of Ice/Cœur de Glace du non moins excellent Dave Morris, est de la SF post-apo (la couverture ci-contre est de Sébastien Brunet pour l’édition collector publiée par Megara Entertainment cette année).

Maintenant à moi de plancher sans trop tarder sur les grandes lignes d’un scénario, trouver un design sur WP.com qui fasse un peu SF (sinon faudra que je m’installe un WP auto-hébergé sur un bon vieux compte Free) et on pourra débuter l’aventure tous ensemble ! Merci à tous d’avoir voté aussi nombreux, c’est encourageant quant à l’audience potentielle de ce projet !

 

Publicités

Le BDVELH : CeSeraKoiDon ?

Je l’évoquais il y a une dizaine de jours, j’ai envie de me lancer dans un nouveau projet d’écriture. Il fallait pour cela qu’il réponde à plusieurs impératifs :

  • déjà, me permettre de reprendre contact avec l’écriture, contact qui s’est amenuisé progressivement avant de devenir inexistant au cours des 12 derniers mois ;
  • me pousser à ce que ce retour à l’écriture s’accompagne d’un minimum de régularité et de spontanéité ;
  • être en lien avec les LDVELH mais sans que m’enferme dans un projet d’une ampleur si considérable qu’elle finisse par l’étouffer.

J’ai repensé à l’époque où je tenais plusieurs blogs, dont un intitulé Esquisses Littéraires, dans lequel j’écrivais des récits dont je postais au jour le jour les avancées. Les lecteurs y ont par exemple découvert en temps réel la nouvelle An Anaon au fil de son écriture.

Et puis, ces dernières semaines, j’ai découvert sur Facebook La Geste, une BD en ligne proposée par Marc-Henry Debidour où le héros explore un donjon aux pièges multiples. Et ce sont les lecteurs qui décident du destin du héros en votant entre les alternatives proposées. Je me suis vite pris au jeu et j’avoue attendre désormais chaque nouvelle planche avec une certaine impatience (n’hésitez pas à vous inscrire à la page si vous avez un compte sur FB ou à suivre les avancées de l’aventure sur le blog de Marc-Henry).

IMG_20131101_145523Tout ceci a fait écho à un projet qui me trottait en tête depuis pas mal de temps déjà mais pour lequel je n’arrivais pas à me décider quant à la forme que je souhaitais lui donner. En mettant dans le shaker de l’inspiration les ingrédients ci-dessus, le BDVELH est né.

Ceux qui sont allés faire un tour sur le blog dédié l’ont certainement remarqué, Le BDVELH signifie Le Blog Dont VOUS Êtes Les Héros. Oui LES Héros. Puisque c’est vous qui voterez pour donner une suite à l’aventure que je vous proposerai d’ici peu.

Et d’ailleurs, ça commence dès maintenant puisque je vous offre la possibilité de voter pour l’univers dans lequel se déroulera l’aventure ! Les votes sont ouverts jusqu’au mercredi 25 novembre.

Réécriture de La Larme Noire : Semaine 19

cropped-banniere01.jpg

Qui a prétendu qu’un jour s’en serait fini de vouloir réécrire ce récit qui me poursuit depuis près de 18 ans ? Nous voici donc arrivé à une nouvelle phase de réflexions sur le remodelage de cette formidable arlésienne.

Pourquoi encore reprendre un processus que j’avais entamé précédemment ? Tout simplement parce que je ne suis pas parvenu à entrer dans les modifications que je voulais apporter. Je les trouvais artificielles, sonnant faux. Ce texte fait partie intégrante de ma démarche d’écriture depuis le tout début, et je fais corps avec ce qui en existe à l’heure actuelle. Au point qu’il me semble pratiquement impossible que je le modifie au-delà d’un certain seuil. Le lifting que je comptais lui faire subir ne passait pas. Du coup, il me fallait une autre idée pour ne pas abandonner ce projet qui me tient à cœur.

Et cette idée est plutôt simple. L’inclure dans un récit faisant intervenir les éléments que je voulais introduire. Sur le papier, cela pourrait donner un récit trois fois plus long potentiellement (trois intrigues parallèles mais liées malgré tout). Je vais tenter les choses comme ça. Ce sera certainement mon ultime tentative pour faire de La Larme Noire le récit que j’aspire à la voir devenir.

Quelles nouvelles côté écriture ?

Honnêtement, ne nous faisons pas mal en parlant de chiffres. Je dois reconnaître que depuis de longues semaines, je suis plutôt en mode monotâche. Ça se retrouve côté lecture avec une forme d’incapacité à mener plusieurs lectures de front. Je reste collé à la saga de G.R.R. Martin, sans parvenir à entamer un autre roman en parallèle. En même temps, elle est suffisamment riche pour bien occuper son lecteur. J’entre dans la deuxième moitié de A Dance with Dragons avec un plaisir de lecture qui ne faiblit pas.

Pour l’écriture, même combat. Je suis focalisé très fortement sur ce que je fais au niveau pro. Du coup il ne me reste pas de temps de cerveau disponible pour écrire.

Est-ce catastrophique en soi ?

Je ne pense pas finalement. Petit à petit, je sens mes personnages qui tentent de pointer le bout de leur nez. Pas plus tard qu’avant-hier, je me suis surpris à faire des recherches de background pour La Larme Noire. Ce matin, c’était mon projet de LDVELH qui se rappelait gentiment à moi et commençait à me souffler quelques idées pour quand je pourrai le reprendre. Cela me laisse l’espoir qu’une infime partie de mon temps de cerveau soit de nouveau disponible pour me replonger dans ces textes. Si cette part pouvait prendre de l’importance rapidement, ça signifie un retour aux affaires avant l’été (visons large).

Une seule phrase à retenir pour 2014

Pas de bonnes résolutions que je ne tiendrai vraisemblablement qu’à moitié au mieux, ni de to-do-list-de-la-mort dont je ne bifferai que trois lignes dans l’année, pas d’objectif clairement formulé non plus pour 2014 (même si vous vous doutez que mon LDVELH est LA priorité).

Juste retenir une phrase de Syven et l’appliquer chaque jour de cette année :

Bilan du #NaNo2013

2013-Participant-Square-ButtonLe NaNo 2013 vit ses dernières heures et c’est le grand rush pour beaucoup pour atteindre le Saint Graal des 50 000 mots. Ici ce n’était pas mon but, on le sait. Ai-je progressé depuis ce 21 novembre où je glissais que pendant 7 jours je n’avais rien écrit. Vous vous doutez de la réponse puisqu’il n’y a pas eu de nouveau bilan depuis.

C’est donc avec un total de 31 paragraphes sur les 100 prévus que je termine ce mois de novembre. Total atteint au 14 novembre. Et rien ensuite.

Est-ce un bilan négatif pour autant ?

Pas du tout. Certes, il m’a peut-être manqué un peu de volonté un ou deux soirs de la deuxième quinzaine, mais globalement, je pense avoir donné mon maximum. Manque d’anticipation de ma part vis-à-vis de ce mois toujours très chargé au boulot.

Pourtant, je sors très optimiste de ce « mois de l’écriture » puisque pour la première fois depuis… je ne sais même plus combien de temps, j’ai débuté un NOUVEAU projet d’écriture, partant de rien de plus que de quelques notes sur des personnages, une carte de la région à explorer et trois lignes de synopsis. Pas une réécriture ou une correction d’un texte écrit quelques années plus tôt, mais un texte tout neuf.

Et n’est-ce pas là une façon pas trop détournée de se déclarer victorieux ?