Migration (fin…?)

Fin des réflexions, engagées à « voix haute » sur Twitter ce midi et qui ont abouti à la conclusion logique à laquelle s’attendre : je repousse cette migration à une date qui reste encore à déterminer.

Rien que la recherche d’un hébergeur se révèle déjà bien trop chronophage (malgré les bons conseils, merci Natalia, je garde l’idée pour plus tard). Je n’imagine même pas (ou plutôt trop bien) ce que ce sera lorsqu’il faudra réinstaller un moteur (et le choisir auparavant…), importer les articles et traquer les bugs (pas encore tous corrigés ici et il serait temps de m’y mettre), fouiller dans les thèmes et plugins pour apporter toutes les petites touches que je souhaiterais voir sur le blog.

Je sens s’approcher les spectres de mes Cavaliers de l’Apocalypse préférés : Procrastination, Chronophagie, Indécision et Rhaaaaaayenamarre.

Je repousse donc l’idée pour le moment, suivant ainsi le conseil plein de sagesse de Jartagnan : « Et tout ça pour quoi déjà ? Ah oui, une pub en bas de page … ».

Et au diable la philosophie qui me poussait à fuir l’affichage de ces pubs non souhaitées. Elle ne me fait pas écrire. Éviter de me prendre la tête, oui.

Migration (suite)

Je poursuis ma réflexion. Et je vais faire court.

Une des raisons pour lesquelles j’avais fait le choix de WordPress.com, c’était le référencement. Depuis le 21 décembre 2011, date de l’ouverture de cette version du blog, il y a eu au total 10 534 pages vues, total faussé par le nombre de vues des captures d’écran de l’article sur les application de lecture sous Android et le rendu qu’elles avaient (736 vues à elles seules).

Je viens de comparer avec mon blog Dotclear hébergé sur Free.fr, et toujours présent bien que sans activité depuis 22 mois. Depuis ce même 21 décembre 2011, il cumule près de 4 000 pages vues, soit 40% de l’audience de ce blog actif.

Je prolonge la comparaison en observant les 22 mois qui ont précédé l’ouverture chez WP.com. Plus de 17 000 vues. Autrement dit, avec un hébergement qui ne favorisait pas le référencement, avec un moteur qui n’était forcément optimisé à ce niveau, j’attirais davantage de visiteurs et sans bénéficier à l’époque de la visibilité sur les réseaux sociaux qui sont une de mes principales sources de trafic.

Je m’interroge sérieusement sur la qualité du référencement des blogs de WP.com et trouve là un argument supplémentaire à ma migration automnale…

Migration en cours

Passage rapide pour vous prévenir que dans les 15 jours qui viennent, je risque de déménager ce blog. WordPress.com installe de la pub alors que jusqu’à maintenant les blogs qui y étaient hébergés en étaient exempts, à moins d’avoir souhaité en placer contre rémunération. Bien entendu, aucune maîtrise possible sur la nature des pubs qui apparaîtront ici.

J’avais fait le choix d’un blog hébergé sur une plateforme pour retrouver une certaine liberté en n’ayant plus à m’occuper de la machinerie (dans laquelle je ne peux pas m’empêcher de bidouiller. Là j’ai l’impression de céder plus de terrain que j’en gagne. Alors je vais migrer le tout, soit en revenant sur ce bon vieux compte Free, soit en prenant un hébergement à petit prix mais de qualité. Le choix entre WordPress ou le retour à Dotclear sera aussi à faire, surtout que les développeurs de Dotclear préparent une mise à jour majeure qui devrait sortir d’ici la fin du mois.

Je vous tiens au courant très très vite et je m’excuse par avance auprès des abonnés. J’espère vous retrouver sur la prochaine mouture du blog !

La Geste de Klarg le Troll : la couverture et premiers extraits

À découvrir sans plus tarder alors que nous sommes en train d’apporter les dernières retouches, la couverture (ci-dessous, on peut cliquer dessus pour la voir en plus grand) et quelques pages du PDF à venir (sur le tumblr de Marine Karmowski, où je vous conseille de vous attarder pour découvrir ses réalisations), les trois premiers chants en fait sur les 26 que compte cette première époque de la Geste. Enjoy !

couv-klarg-par-mar-k

Klarg le Troll se présente

Alors qu’en coulisses se finalise le prochain numéro du Codex Poeticus consacré à ce cher Troll, je lui laisse la parole (enfin je reprends son « interview » du 21 février 2006, déjà 7 ans…) pour qu’il se présente à vous. Histoire que vous fassiez déjà un peu connaissance.

Viens mon petit Klargounet, n’ait pas peur les gens ne vont pas te manger, n’oublie pas que c’est toi le troll !

Voilà, installe-toi confortablement devant le clavier. Oui, les touches servent à mettre les lettres (on n’est pas mal barré là quand même…). Tu es prêt à répondre aux questions ? Alors vas-y, lance-toi !!! (je tiens à faire une ultime précision, Klarg ne sait écrire qu’en quasi phonétique, veuillez donc excuser l’incorrection syntaxique de tout ce qui va suivre…)

– Qui suis-je ?
Je mapel Klarg, je sui un troll (sa je sé lékrir) pas trè kourageu… Ma moman me disé toujour : « T’es rien quin sale ramaci de morvedelf ! ». A chak foi sa me rendé trist… Paske moi je lémeu bokou ma moman ! Snif…

– Quel âge ai-je vraiment l’impression d’avoir ?
Moi je voudré toujour resté un bébé troll… Mais moman di toujour en me crian decu : « Soi un troll virille kom ton pair ! ». Mé moi je sé pas ce ke sa veu dir…

– Qui me connaît le mieux ?
Personn ! Jé po enkor dami… Snif…

– Je porte toujours ?
La poiss au zotre.

– La chose la plus importante de ma vie ?
Ma vie (sa je sé lékrir oci paske sé ékri o decu !).

– Ce que je fais toujours ?
Fuire kan jé peur !

– Je suis toujours le plus heureux quand ?
Jé kouru plu vitte ke le monstr !

– Le lundi matin vous pouvez me trouver…
Je kompran pas la kession. Cékoi lundi matin ?

– Mon moyen de transport favori.
La kata poulette de tonton Mufthakh ! Cé maran kan el menvoi en lair ! Hihihihi !

– Mes yeux sont…
Kom deufiantes o mille lieu dune fauss apurin (cé moman ki le di ! El é jenti avec moa ma moman !)

– L’objet que je préfère posséder
Lé dan de mon popa ke jé dan une bours au fon de ma poch. Cé mon seul sous venir de lui…

Merci Klarg pour ce portrait de toi !

Maintenant lâche ce clavier, lâche…

Me### mon doigt !

PAF !!!

Saleté de troll dég…

Hem hem ! Je crois qu’on va s’arrêter là pour aujourd’hui ! Retrouvez très bientôt Klarg pour la première saison de ses aventures !