Projet LDVELH : Jour 1

Je crois que je tiens mon pitch de départ et l’univers où se déroulera l’aventure : celui du Projet CF, et plus particulièrement Moonless City. Pour cette première expérience, je ne vais peut-être pas me montrer aussi ambitieux que ce que suggéraient les notes que j’ai prises dans mon carnet hier, mais je garde comme fil conducteur la multiplicité des arcs narratifs, certains se révélant bien plus palpitants que d’autres. Je crois que c’est fondamental.

Maintenant, première étape : la quête des bons outils de travail !

Pour découvrir l’univers de ce futur LDVELH, je vous invite à lire les trois nouvelles qui le prennent pour cadre et qui sont disponibles (gratuitement) chez Feedbooks pour tablettes/liseuses/smartphones/PC.

La Traque  An Anaon  Anima

L’Aube d’un Nouveau (?) Projet

C’est une évidence, je n’avance plus dans la réécriture de La Larme Noire. Trop de questions en suspens sur ce que je veux vraiment faire de ce récit-feuilleton-à-l’écriture-fleuve. Où dois-je mener mes personnages ? Et de quelle façon surtout ? L’idée de refondre beaucoup de choses dedans est très présente à mon esprit, et je ne me sens pas le détachement nécessaire pour cela.

Alors je vais me lancer dans un autre projet qui me titille depuis pas mal de temps maintenant : explorer et exploiter ce que le numérique peut offrir comme possibilités concernant les Livres dont vous êtes le Héros, en abrégé LDVELH. D’où la naissance d’une nouvelle catégorie dans les projets d’écriture.

Pas encore de pitch, ni même d’univers en tête pour cette aventure. Ce sera certainement de la fantasy (univers cybernétique ou pas ?), mais rien n’est figé. Dans mes pensées les plus folles, j’imagine même convertir La Larme Noire en LDVELH. Carrément. Et proposer par la suite la version jeu du récit et la version « linéaire ». Mais ça, c’est une idée folle qui a peu de chances de voir le jour.

J’avais lancé quelques unes de mes réflexions sur Twitter ce matin lors d’un échange avec @fnacbookeur (suivez-le, beaucoup d’infos et de réflexions intéressantes sur la lecture numérique).

De premières pistes que je vais explorer sans trop tarder. Tant de possibilités s’offrent désormais… Au moins, ça va bouger en 2013 par ici !

Nom de code : Eveil

C’est le premier projet qui s’est décidé à émerger en 2012. Ça fait un petit moment maintenant qu’il trotte dans ma tête celui-là, sous des formes diverses et variées. Mais aujourd’hui, il commence à prendre une tournure qui est celle que je veux vraiment lui donner.

Ce sera un roman. C’est décidé. J’ai déjà son prologue en tête, scène dantesque digne d’une superproduction au budget illimité. Attaquer fort. Ralentir un peu et lancer crescendo, ne jamais relâcher la pression.

La façon dont je vais structurer le récit se révèle peu à peu à moi. Au bout du chemin ? La mise en place de « ma propre » mythologie, celle qui débouchera sur tout ce qui fait le projet CF.

Reste à trouver qui seront les personnages emblématiques qui m’accompagneront le long de cette nouvelle aventure. Quelques idées, mais il y a là un gros travail à faire. Trouver un titre accrocheur. Préparer le pitch pour teaser  un peu.

Et puis commencer à l’écrire aussi…

La Traque

Un nouveau texte (écrit en 2009) à découvrir dès à présent sur Feedbooks et sur Atramenta : La Traque. Une nouvelle de cyber-fantasy qui introduit un futur personnage récurrent, Zalphée.

Dans les ombres de la Moonless City, Zalphée est en chasse. Elle traque un dénommé Jephte. Qui est-il ? Pourquoi un tel acharnement de la part de Zalphée ?

A lire et télécharger sur Feedbooks (ePUB, Kindle, PDF) ou sur Atramenta (ePUB, PDF, lecture en ligne).

An Anaon : résurrection chez Feedbooks

Quatrième texte à passer chez Feedbooks : An Anaon, ma première incursion dans la cyber-fantasy que vous aviez pu lire dans le troisième numéro d’Itinéraires, le webzine des éditions Les Chemins de l’Aube.

Pour le télécharger au format de votre choix, il suffit de cliquer sur la couverture ci-dessous :

couv-anaon_s.jpg

A suivre dans les prochaines semaines sur Feedbooks : la toute première intégrale de La Larme Noire et un recueil soit de poèmes, soit de haïkus, soit de textes courts tirés du blog !

Pour retrouver toutes mes publications sur Feedbooks : http://fr.feedbooks.com/user/119873/profile

Et le fil RSS pour suivre les nouveautés : http://fr.feedbooks.com/userbooks/recent.atom?user=119873

Voilà venu le temps de… Noghaard : Apocalypse… pardon Rebooted

Plusieurs mois que j’évoque une refonte des Chroniques de Noghaard, pour notamment leur donner un look plus en adéquation avec l’orientation cyber-fantasyste (cyber-fantasysique ? Je sais pas trop comment s’adjective fantasy en fait) de ma prose. Du coup, nouveau design, nouvelle bannière (peut-être temporaire) et nouveau titre. En espérant que l’ensemble vous plaira…

Il reste encore de petites retouches, quelques ajouts mineurs (liens plus visibles vers Twitter et Feedbooks notamment), et ces nouveaux atours auront fini de prendre leur place.

Longtemps, j’ai eu envie de faire un vrai reboot des Chroniques. Après tout c’est la grande mode à Olive Oued en ce moment… Faire table rase, partir avec un blog tout nouveau, tout chaud, en hésitant (au moins autant que Bella, c’est dire ! ) entre rester dans l’écurie Dotclear ou fuir vers WordPress, voire Blogger.

Finalement, j’ai tout gardé. Moteur et contenu (ce dernier aurait de toute façon été disponible en archive quand même). Refonte du design, sans grande révolution d’ailleurs puisque j’ai conservé la même base de thème (le fameux Noviny), que j’aime bien avec son aspect magazine et sa gestion déjà en place des miniatures associées aux articles. Juste eu besoin de retravailler le css pour arriver à peu de choses près au design voulu.

Pourtant, vous ne l’aurez pas raté ô lecteurs attentifs, le Rebooted apparait dans le nouveau titre. L’explication est simple (et pourrait presque faire l’objet d’une courte nouvelle si j’avais encore quelques automatisme dans le clavier) : le monde de Noghaard dans sa version médiévale fantastique est vouée à disparaître. Irrémédiablement. Définitivement (quoique…). Mais pas à disparaître tout court ! Il tiendra quand même sa place au sein de ce nouvel univers de cyber-fantasy. Je n’en dis pas plus pour le moment…

Les aventures de Baldwulf et ses compagnons, que j’essaie désespérément et laborieusement d’emmener jusqu’à leur terme, marqueront la fin de Noghaard. Pas au sens propre a priori, il n’y a donc là pas de spoiler.

Et puis moi, il serait temps que je consacre enfin pour de bon un peu de temps à l’écriture. Déjà, j’arrive à en consacrer de nouveau à la lecture, ce qui devrait aider à débloquer les cellules inspiratoires. Bref, 2011 approchant, je suis comme tous les ans plein de « Cette année je m’y remets ». Vu le résultat pour 2010, on va pas trop s’avancer là-dessus pour l’instant.

En tout cas, n’hésitez pas à critiquer, encenser, n’en avoir rien à cirer, de ce nouveau design, tout retour sera le bienvenu !