Nouvelles

An Anaon, in Itinéraires #3 (mai 2008)An Anaon

Les premières phrases :

Il se nommait An Anaon. Ses parents lui avaient attribué ce prénom car il était né le jour des Défunts, affublé d’une spécificité physiologique qui l’avait vu s’éveiller au monde, androgyne. Son corps longiligne, aux maigres os saillants, d’une pâleur maladive, révélant par endroit ses veines à travers la peau plus fine qu’un parchemin, les courbes typiquement féminines de ce linceul, trahissant deux protubérances pectorales chétives, ses cheveux fins, secs et clairsemés, sa voix fluette même une fois sorti de l’adolescence, tout son être hurlait à la face du monde sa différence. Il en avait souffert à chaque instant. Humilié. Rejeté. Violenté. Blessé dans sa chair et son âme.

Il se souvenait constamment de ces souffrances. Chaque parcelle de son être portait les stigmates de ce passé de douleur. Il avait connu l’errance, abandonné par les siens. Il avait connu la solitude, abandonné en marge de ce monde d’intolérance. Il avait connu la mort, bien trop souvent. (…)

 

Esprits Racines, in Phénix Mag : Hors-Série Pirates (avril 2007)Esprits Racines

Les premières phrases :

Tout le monde l’appelait Nicky le Petit Capitaine. A cause de son jeune âge. A Port-aux-Pendus, on n’avait jamais vu un homme à peine sorti de l’adolescence posséder un navire d’un tel tonnage. Pourtant, bien que seul maître du plus imposant vaisseau de toute l’Isle de la Fraternité Ecarlate, il n’avait jamais pris la mer, pas même en tant que simple mousse. En peu de temps, il était devenu la risée de tous.

En réalité, il se nommait Nickolah Dothiriel, fils du Fléau des Dix Océans, le célèbre Filhip Dothiriel. Son père avait écumé toutes les eaux connues, avait dressé les seules cartes de certaines. Les navires qu’il avait pillés étaient légions. Les comptoirs qu’il avait pris par les armes au profit de la Fraternité se dénombraient par dizaines.  (…)

Nouvelle réédité dans Par-delà l’océan, Numériklivres, juin 2011.

Mers Oniriques, in Hors-Série OutreMonde : Revisitage, remake, fanfic (janvier 2007)Mers Oniriques

Les premières phrases :

Je m’endors sans prendre conscience de la langueur qui me gagne peu à peu. Mon champ de vision s’obscurcit à mesure que
ma fatigue grandit, il se restreint pour ne laisser que les ténèbres comme panorama. J’ai l’impression de me déplacer, de quitter mon corps pour rejoindre quelque lieu oublié de la mémoire humaine.

Mes sens se réveillent. Je suis au sommet d’un gigantesque escalier de pierre, aux marches d’une hauteur surdimensionnée pour le pas de l’homme, descendant dans les précipices insondables de la Terre, plongeant dans ses entrailles jusqu’à des profondeurs échappant à l’entendement d’un simple mortel tel que moi. (…)

Anima, in Itinéraire #2 (décembre 2006)Anima

Les premières phrases :

Dans une rue bondée, un homme marchait, seul. Sous une pluie couleur de rouille, sur le bitume rongé par l’acide. Éclats des néons autour de lui, cacophonie assourdissante de la musique industrielle poussée à fond.

Dans ce monde dominé par l’autodestruction, cet homme était probablement le seul à ressentir la nostalgie et la tristesse. Peut-être parce qu’il était le seul à connaître l’amour. (…)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s