Mème de l’écriture n°16 : Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?

La suite du mème de l’écriture !

Question du jour :

n°16 : Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?

nickolah002.jpg

Par la force des choses, je me retrouve souvent avec plusieurs textes en cours. Et en même temps, comme évoqué ici, je ne suis jamais aussi peu efficace que lorsque j’essaie de mener deux projets de front. Juste parce que je n’aime pas définir de priorité entre deux choses qui me tiennent à cœur. Idem pour les textes. Les moments où je m’en suis le mieux sorti étaient ceux où je me focalisais sur un seul texte à la fois. Certes, il y a toujours eu L’éclat de Miriel Ithil/La Larme Noire qui sommeillait en toile de fond et qui souvent me ralentissait. L’envie de m’y replonger, ou plutôt la nécessité impérieuse de la faire, a ruiné pas mal d’efforts sur certains textes (Passé en otage est un bel exemple en la matière).

Je pense cependant que le fait de me plonger pour cette année uniquement dans l’écriture de nouvelles, toutes ancrées dans le même univers, pourrait changer la donne. Le but étant d’approfondir certains aspects de celui-ci, mener plusieurs récits de front devrait être facilité, les éléments développés dans un texte s’avérant ainsi potentiellement utilisables dans un autre. Il faudra juste que je ne m’éparpille pas de trop en cours de route…

Voilà pour aujourd’hui.

Il y aura 31 questions en tout, selon la liste suivante :

01. Qu’écrivez-vous en ce moment ?

02. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?

03. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?

04. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?

05. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?

06. À quelle vitesse écrivez-vous ?

07. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?

08. Papier-stylo ou Word-clavier ?

09. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?

10. Que corrigez-vous en ce moment ?

11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?

12. Avez-vous des épiphanies créatives ?

13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?

15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?

16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?

17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?

18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?

19. Pouvez-vous écrire partout ?

20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?

21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?

22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?

23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?

24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?

25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?

26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?

27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?

28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?

29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?

30. Quel a été votre premier texte abouti ?

31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

Le tag mème permettra de toutes les retrouver facilement ! Et encore mieux : la catégorie Mème de l’écriture 2011 !

Publicités

Mème de l’écriture n°15 : Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?

La suite du mème de l’écriture !

Question du jour :

n°15 : Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?

couv-dothiriel.jpg

Plus que toutes les autres questions jusqu’à présent, j’aimerais lire les réponses que les autres auteurs ont apportées à celle-ci. Il y a pour moi deux types de fanfics : celles écrites en hommage à l’œuvre d’un écrivain et celles qui surfent sur le succès d’un roman à l’univers plus ou moins original.

Soyons d’emblée honnête, je verrais vraiment d’un très mauvais œil l’écriture de fanfics destinées à un but commercial. Si moi-même je le faisais, j’aurais l’impression de piller le travail d’un autre et de m’approprier une partie non négligeable de son imaginaire et de son succès. Car après tout, créer un univers cohérent est si simple, autant exploiter ce qui existe déjà… Non, là franchement, je ne peux pas dire que j’apprécierais. A moins d’être moi-même à l’initiative du projet (ou mon éditeur moyennant mon accord… Comment ça je n’aurais rien à dire ?).

Après, des initiatives dans l’esprit de ce que peuvent proposer parfois les webzines (comme l’a fait Outremonde à deux reprises) ne me perturberaient pas autant. Que l’on écrive des histoires dans un univers de ma création ne me gênerait pas à trois conditions : l’attribution de paternité pour cet univers, l’absence de diffusion commerciale de la fanfiction et d’être prévenu de son existence (parce que mine de rien, ça doit être un plaisir de lire les histoires que les autres ont choisi de faire vivre à nos personnages, leur façon de revisiter des lieux qui nous semblent familiers). Finalement, un peu comme si l’univers passait ponctuellement en Creative Commons.

D’ailleurs, je pense que ce n’est pas pour rien si la seule vraie fanfiction que j’aie écrite le fut dans le cadre d’un concours lancé par l’éditeur des romans…

Voilà pour aujourd’hui.

Il y aura 31 questions en tout, selon la liste suivante :

01. Qu’écrivez-vous en ce moment ?

02. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?

03. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?

04. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?

05. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?

06. À quelle vitesse écrivez-vous ?

07. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?

08. Papier-stylo ou Word-clavier ?

09. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?

10. Que corrigez-vous en ce moment ?

11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?

12. Avez-vous des épiphanies créatives ?

13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?

15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?

16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?

17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?

18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?

19. Pouvez-vous écrire partout ?

20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?

21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?

22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?

23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?

24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?

25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?

26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?

27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?

28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?

29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?

30. Quel a été votre premier texte abouti ?

31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

Le tag mème permettra de toutes les retrouver facilement !

Mème de l’écriture n°14 : Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?

La suite du mème de l’écriture !

Question du jour :

n°14 : Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?

lancedragon02.jpg

Ce n’est pas l’envie qui m’a manqué. Après tout, mes premières histoires, sous forme de mini-BD muettes, étaient des fanfics de Jayce et les Conquérants de la Lumière que je réalisais à l’école maternelle. Puis d’autres mini-BD, fortement inspirées des DA qui ont bercé mon enfance (DBZ, Les Chevaliers du Zodiaque…).

Seulement, quand fut venue l’heure de prendre la plume pour écrire, je dois avouer avoir laissé les fanfics de côté. Pourquoi ? Sûrement par peur de ne pas maîtriser l’univers dans lequel je mettais les pieds. Il y a certes deux nouvelles à prendre en compte : Une histoire de… Kender ?, prenant place dans l’univers de Dragonlance et mettant en scène Tass et ses compagnons (à télécharger en PDF sur le blog ou en EPUB sur Feedbooks), et Mers Oniriques, voyage dans les Contrées du Rêve imaginées par Lovecraft (à lire dans le HS n°1 d’Outremonde).

Je ne dis pas que l’idée d’en écrire une autre ne m’effleurera pas l’esprit de nouveau, mais cette crainte de trahir l’esprit original des univers est très forte, peut-être trop. Et puis surtout, reste la question du fandom dans lequel se plonger, et là…

Voilà pour aujourd’hui.

Il y aura 31 questions en tout, selon la liste suivante :

01. Qu’écrivez-vous en ce moment ?

02. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?

03. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?

04. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?

05. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?

06. À quelle vitesse écrivez-vous ?

07. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?

08. Papier-stylo ou Word-clavier ?

09. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?

10. Que corrigez-vous en ce moment ?

11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?

12. Avez-vous des épiphanies créatives ?

13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?

15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?

16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?

17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?

18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?

19. Pouvez-vous écrire partout ?

20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?

21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?

22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?

23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?

24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?

25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?

26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?

27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?

28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?

29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?

30. Quel a été votre premier texte abouti ?

31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

Le tag mème permettra de toutes les retrouver facilement !

Mème de l’écriture n°13 : La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

La suite du mème de l’écriture !

Question du jour :

n°13 : La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

Non !

Je blague bien sûr. Je peux en parler sans rougir. Un peu d’autocritique ne fait pas de mal.

Le premier, c’est le foisonnement d’adjectifs qui ponctuent mes phrases. Parfois jusqu’à la nausée pour le lecteur. Chaque nom commun peut parfois avoir droit à son qualificatif sur l’intégralité de certains paragraphes. Le membre d’un comité de lecture dira que c’est lourd, le lecteur occasionnel mais plein de compassion le pensera tout bas, mais n’en dira rien, et moi je répondrai que c’est stylistique. Bref, il faut reconnaître que les deux premiers ont sûrement raison et que ce tic (dont j’arrive peut-être à me débarrasser plus facilement maintenant) est une vraie plaie pour le lecteur.

Le second, c’est mon envie (absurde ?) de vouloir systématiquement trouver le terme qui colle, de mon point de vue hautement objectif, le mieux à ce que je veux dire dans ma phrase. Quitte à en oublier non seulement la compréhension du propos, mais aussi l’absence d’envie pour le lecteur d’aller chercher dans son dictionnaire toutes les deux pages. Certes, sortir le terme peu usité qui sied à ce que je veux exprimer, ça claque en théorie, mais dans la pratique, c’est souvent imbuvable sur l’ensemble de la lecture.

Le troisième, c’est la place que prend justement ma volonté de travailler le texte au niveau stylistique, en oubliant sur le bord de la route l’essentiel : le Récit, avec un grand R. Cela m’a été reproché à plusieurs reprises lors des appels à textes. Certaines de mes nouvelles n’évitent pas cet écueil et reflètent toutes cette même envie de pousser Tic n°1 et Tic n°2 jusque dans leurs ultimes retranchements. Et du coup, le lecteur perd le fil d’un récit sans véritable enjeu autre que la démonstration verbeuse, un peu comme un chanteur de télé-crochet (ou pas) qui montrerait qu’il a du coffre et maîtrise ses gammes, mais en oubliant au passage que sa chanson a un sens et une émotion à transmettre.

Au moins, je sais sur quoi travailler pour la suite, même si perdre de mauvaises habitudes est difficile.

Voilà pour aujourd’hui.

Il y aura 31 questions en tout, selon la liste suivante :

01. Qu’écrivez-vous en ce moment ?

02. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?

03. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?

04. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?

05. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?

06. À quelle vitesse écrivez-vous ?

07. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?

08. Papier-stylo ou Word-clavier ?

09. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?

10. Que corrigez-vous en ce moment ?

11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?

12. Avez-vous des épiphanies créatives ?

13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?

15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?

16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?

17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?

18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?

19. Pouvez-vous écrire partout ?

20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?

21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?

22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?

23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?

24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?

25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?

26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?

27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?

28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?

29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?

30. Quel a été votre premier texte abouti ?

31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

Le tag mème permettra de toutes les retrouver facilement !

Mème de l’écriture n°12 : Avez-vous des épiphanies créatives ?

La suite du mème de l’écriture !

Question du jour :

n°12 : Avez-vous des épiphanies créatives ?

Réflexe n°1 face à une telle question : faire une recherche sur « épiphanie créative », histoire de cerner de quoi je dois causer ici…

Faut reconnaître que c’est pas évident de trouver de quoi il s’agit exactement (mais il est rassurant de voir que je ne suis pas le seul à m’être interrogé sur la question…). Soyons donc basique et revenons à l’étymologie grecque de l’épiphanie, c’est-à-dire une « apparition divine », aka les Divines Muses de l’Inspiration pour nous, les auteurs. Du coup, je traduis la question par « Avez-vous des illuminations inspiratrices ? ».

La réponse, si vous suivez mes pérégrinations scribouilleuses depuis un peu de temps, est évidemment oui. D’ailleurs, je crois que je fonctionne essentiellement de cette façon. Sans inspiration dévastatrice, celle qui fait qu’il faut écrire tout de suite et laisser tout le reste en plan, c’est simple, il est rare que je parvienne à écrire.

Tous mes textes qui ont connu une fin au cours de ces dernières années ne sont arrivés à leur terme que grâce à ces épiphanies. Par blocs de 6 heures d’écriture non-stop, au lieu de dormir (car ces épiphanies sont systématiquement nocturnes dans mon cas), où l’histoire m’apparaît limpide, où les mots, les faits, gestes, paroles de mes personnages sont d’une évidence et d’une fluidité incomparable (je parle bien de l’expérience de l’auteur écrivant, non de celle du lecteur qui ne le partagera pas forcément en lisant le texte ainsi façonné).

J’en viens même à douter de ma capacité à écrire autrement. Je n’aime pas qu’un récit se montre récalcitrant, que mon inspiration balbutie, que les mots s’entrechoquent, voire demeurent absents, et que les choses n’avancent pas.

J’aime que le récit se déroule avec régularité, spontanéité, que l’inspiration murmure en continu à mon oreille, que les mots formés par mon esprit entrent en symbiose avec la main qui guide le stylo.

Ces épiphanies créatives sont une réelle bouffée d’oxygène (enfoncer les portes ouvertes, c’est ma vraie nature), mais ne durent que rarement sur le temps d’un récit complet. Malgré tout, des nouvelles comme Âme en peine ou Esprits Racines sont quasiment de pures épiphanies, à plus forte raison pour Esprits Racines, écrite quasiment d’un seul mouvement, en une nuit, pour les deux derniers tiers de cette nouvelle.

Ce sont également deux illuminations qui m’ont permis de boucler le chapitre 10 de la Larme Noire et d’enchaîner sur son épilogue.

À quand la prochaine ???

Voilà pour aujourd’hui.

Il y aura 31 questions en tout, selon la liste suivante :

01. Qu’écrivez-vous en ce moment ?

02. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?

03. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?

04. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?

05. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?

06. À quelle vitesse écrivez-vous ?

07. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?

08. Papier-stylo ou Word-clavier ?

09. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?

10. Que corrigez-vous en ce moment ?

11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?

12. Avez-vous des épiphanies créatives ?

13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?

15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?

16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?

17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?

18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?

19. Pouvez-vous écrire partout ?

20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?

21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?

22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?

23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?

24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?

25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?

26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?

27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?

28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?

29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?

30. Quel a été votre premier texte abouti ?

31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

Le tag mème permettra de toutes les retrouver facilement !

Mème de l’écriture n°11 : En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?

La suite du mème de l’écriture !

Question du jour :

n°11 : En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?

Il faut être totalement honnête, si ma préférence irait tout naturellement au roman (quel auteur se lance dans l’écriture pour écrire des nouvelles ? On rêve tous de la publication d’un roman au plus profond de nous-mêmes), dans les faits, je dois reconnaître que le mal avec lequel j’ai réussi à boucler la Larme Noire me fait réviser mon jugement.

Mon plaisir d’auteur est avant tout d’avoir des textes à partager avec mes lecteurs. Et ces textes, ils doivent avoir une fin. Combien d’entre vous ont laissé tomber la Larme Noire/L’éclat de Miriel Ithil ou Par-delà l’Océan en cours de route, juste parce que la suite du récit n’arrivait pas et que vous perdiez le fil de l’histoire ? Pour moi, en tant qu’auteur, c’est la même chose. Un récit qui ne veut plus avancer ne m’intéresse plus au bout d’un moment. Je perds le contact avec les personnages, avec le style propre au récit.

Du coup, ce sont les nouvelles qui finissent par recueillir ma préférence. Plus aisées à terminer (quoique chez moi…), plus facilement réalisables sur un temps court. Et puis, pour le Projet CF, j’aimerais vraiment avoir un roman bouclé d’ici fin 2012. Pourtant, cet univers ne m’est pas assez familier pour m’y émerger naturellement. J’ai quelques idées de nouvelles pour m’aider à me l’approprier.

PS : Je crois qu’on va finir par se rendre compte que finalement je préfère écrire des nouvelles par défaut.  Juste parce que j’ai trop de mal à tenir un projet de roman…

Voilà pour aujourd’hui.

Il y aura 31 questions en tout, selon la liste suivante :

01. Qu’écrivez-vous en ce moment ?

02. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?

03. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?

04. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?

05. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?

06. À quelle vitesse écrivez-vous ?

07. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?

08. Papier-stylo ou Word-clavier ?

09. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?

10. Que corrigez-vous en ce moment ?

11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?

12. Avez-vous des épiphanies créatives ?

13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?

15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?

16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?

17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?

18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?

19. Pouvez-vous écrire partout ?

20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?

21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?

22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?

23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?

24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?

25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?

26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?

27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?

28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?

29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?

30. Quel a été votre premier texte abouti ?

31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

Le tag mème permettra de toutes les retrouver facilement !

Mème de l’écriture n°10 : Que corrigez-vous en ce moment ?

La suite du mème de l’écriture !

Question du jour :

n°10 : Que corrigez-vous en ce moment ?

meme10.jpg

Facile aujourd’hui ! Je ne corrige rien à moi en ce moment, mais je suis en plein travail avec Anthony Boulanger sur un de ses projets, et croyez-moi, c’est une pure bombe de Dark Fantasy ! Une « lecture-conseil » à venir également, pour un début de roman.

Corriger pour les autres à d’ailleurs ce côté rassurant par rapport à essayer d’écrire : au moins pas de peur de la page blanche ! Et c’est hyper formateur.

Photo par Jean-François Gornet

Voilà pour aujourd’hui.

Il y aura 31 questions en tout, selon la liste suivante :

01. Qu’écrivez-vous en ce moment ?

02. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?

03. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?

04. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?

05. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?

06. À quelle vitesse écrivez-vous ?

07. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?

08. Papier-stylo ou Word-clavier ?

09. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?

10. Que corrigez-vous en ce moment ?

11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?

12. Avez-vous des épiphanies créatives ?

13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?

15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?

16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?

17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?

18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?

19. Pouvez-vous écrire partout ?

20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?

21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?

22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?

23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?

24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?

25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?

26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?

27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?

28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?

29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?

30. Quel a été votre premier texte abouti ?

31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

Le tag mème permettra de toutes les retrouver facilement !