Les Spectres-Pirates

image Brève chronique de ce court roman fantastique de William Hope Hodgson, publié en 1909 et traduit pour la première fois en 1928.

Jessop décide d’embarquer à bord d’un voilier à San Francisco. Un voilier qui, lors du précédent voyage, a été abandonné par tous les matelots sauf un. Que s’est-il réellement passé ? Jessop ne le sait pas encore mais il va être le témoin d’événements particulièrement étranges, terribles et hors de tout contrôle.

C’est un très bon récit fantastique, bien mené. La pression monte crescendo jusqu’au final pas loin d’être épique (ça ne m’étonnerait pas qu’il ait inspiré une certaine scène du Retour du Roi…). Certaines scènes sont formidables, notamment celles se passant le long des mâts, mémorables. Malgré son « grand âge », le texte garde une certaine modernité dans le style (du moins pour cette traduction de 1928) et la précision avec laquelle l’auteur dépeint chaque partie du navire au fil du récit est très immersive. Ses huit années dans la marine maritime se ressentent fortement à la lecture et c’est tant mieux.

En conclusion, une bien belle découverte et un auteur dont j’ai envie de connaître davantage l’œuvre. Lovecraft ne tarit d’ailleurs pas d’éloges à son sujet dans son Épouvante et surnaturel en Littérature. Clark Ashton Smith et Jean Ray avaient également été fortement marqués par certains aspects de l’œuvre de W. H. Hodgson. Deux de ses romans sont considérés comme des chefs d’œuvres, le premier en fantastique, le second en SF (dont il est même considéré comme un des précurseurs avec ce monde futuriste où le soleil est mort) : La maison au bord du monde (1908) et Le pays de la nuit (1912). Malheureusement, je n’en ai pas encore trouvé de version numérique en français (mais on peut trouver des intégrales en anglais par contre).

Accessoirement, cette édition que l’on doit à Numeriklivres propose en bonus un extrait de Par-delà l’océan (toute la première partie, correspondant à la nouvelle Esprits Racines).

Ma note sur Livraddict : 16/20

Advertisements

3 réflexions sur “Les Spectres-Pirates

  1. C’est captivant ces auteurs du début du 20 ème siècle qui ont écrit des récits fantastiques. Allez je rajoute ce livre sur ma liste ;). Au passage pourquoi ne pas demander à numeriklivre de sortir d’autres productions de Hodge. Sais-tu si ils ont fait une nouvelle traduction ou si ils ont racheté un travail déjà fait ?

    • Je sais que Jean-François Gayrard a énormément apprécié ce texte aussi. Après, je ne peux pas te dire s’il y a le projet d’éditer d’autres textes de W.H. Hodgson au niveau de Numeriklivres.
      Ce n’est pas une nouvelle traduction, c’est un texte libre de droit (comme tous ceux de la collection 2.0.12 Classiques si je ne me trompe pas). A ma connaissance, il existe deux traductions françaises de ce roman. Là c’est celle qui est considérée comme la meilleure des deux. Dans l’autre traduction, il y a quelques erreurs grossières dans le vocabulaire marin. Je te renvoie à ce site fort instructif sur l’auteur, d’où je tire les infos glissées dans cette chronique : http://williamhopehodgson.wifeo.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s