La Compagnie des Bras Cassés (Intermède 3)

Edit : Cet article a été initialement publié le 2 mars 2007.

La Compagnie des Bras Cassés

Intermède 3 : Toujours la même tour, au même endroit

Vers l’Épisode 1…

Une silhouette se glissa furtivement par l’entrebâillement de la porte. Trapue, ratatinée sur elle-même, elle avança d’ombre en ombre, en essayant de ne pas se faire remarquer.

— Encore toi vermine ! Que veux-tu cette fois-ci ?

Yagdurz était au comble de l’exaspération. Son serviteur passait son temps à entrer et sortir de son bureau. Chaque fois, son irruption maladroite perturbait sa concentration. Chaque fois, la créature verdâtre apportait une mauvaise nouvelle de plus. Elle ne dérogea pas à la règle cette fois-ci encore.

— Ô Faramineux Pourrissement… les voleurs de l’œil du cyclope se sont acoquinés avec Zyauna, la sylphide maudite…

Yagdurz frappa du poing sur son bureau. Une pile de grimoires tomba au sol. La rage qui montait en lui faisait battre les veines à ses tempes.

— Raaaaaaaah ! fulmina-t-il. Par les Testicules Divins de Siral l’Éternel ! Ne me laissera-t-elle jamais en paix cette sorcière de pacotille ! Elle aurait dû comprendre qu’on ne se mêle pas impunément de mes affaires la dernière fois…

Le serviteur se souvenait parfaitement de cette dernière fois. Son maître avait été démasqué par Zyauna alors qu’il essayait d’entrer incognito au congrès annuel de l’Ordre des Sylphides Pourpres. Par la faute de la sorcière, il avait été pourchassé et humilié publiquement. Il était rentré à sa tour en boitant, le coccyx douloureux après avoir reçu son dégradant châtiment. Par vengeance, il avait concocté un terrible complot qui avait abouti à l’exil et à la malédiction de la sylphide.

Yagdurz devait avoir compris quel sort l’attendrait si Zyauna croisait son chemin car il blêmit subitement. Il congédia son serviteur d’un geste impatient. La créature trapue ne demanda pas son reste et détala le plus loin possible. Quant au sorcier, il s’assit dans son fauteuil, encore plus livide qu’à son habitude. Il passa une main décharnée sur son visage. Il paraissait soudain très vieux. Le nécromant prit une profonde inspiration et abattit une nouvelle fois son poing sur le bureau, violemment. Le bois se fendit sur toute la longueur du panneau. La rage et la peur écartelaient son être.

Il remonta les manches de sa toge noire, leva les bras. Avec la réapparition de Zyauna, ses affaires s’engageaient très mal désormais.

— Que mes Zanlugs viennent à moi ! tonna-t-il d’une voix gutturale.

Publicités

6 réflexions sur “La Compagnie des Bras Cassés (Intermède 3)

  1. Héhé ! Prends garde jeune Hobbit ! Ici se joue le troisième intermède, et non le troisième épisode… En réalité, ce récit se compose pour le moment de 14 épisodes, entrecoupés de 3 intermèdes !   ;o)Bonne lecture et bon dimanche !

  2. Interessant je vais prendre la lecture dés le premiér épisode ,c’est bien que ce ne soit que le 3eme le sachant je vais suivre un peu plus réguliérement ..Bon week end Badwulf.

  3. argh ! la fin n’existe pas encore !
    malgré tout j’ai passé un très bon moment d’humour avec cette compagnie des bras cassés (un de ces moments où l’on se dit : il faudrait que j’aille me coucher, vraiment, c’est pas raisonnable et tout, mais on se retrouve scotché à l’écran, le ménage au point mort et le bureau encore en friches). J’adore le ton que tu as choisi dans cette forme de parodie des grandes quêtes.

  4. Pingback: Semaine 36- La revue de Web « Agaboublog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s