La Compagnie des Bras Cassés (Episode 4)

Edit : Cet article a été initialement publié le 25 novembre 2005.

La Compagnie des Bras Cassés

Épisode 4 : Où l’on parle d’une ancienne prophétie et du lien avec nos héros

Vers l’Épisode 1…

— Il nous faut trouver quoi faire de cette paille pour qu’il ne la retrouve pas, ajouta Nœil.

— STOP !!! hurla l’homme. Cessez ces discours stupides. Yagdurz s’en moque bien de votre paille de télépathie.

Les quatre compagnons le regardèrent, la bouche béante. L’homme les invita à s’asseoir sur les lits de la chambre, et se posa lui-même sur une chaise, dont le bois craqua sous son poids.

— Laissez-moi vous conter une histoire, celle de Yagdurz le Sorcier.

« Il y a longtemps, très longtemps, dans une contrée lointaine, très lointaine, un enfant apprit tous les rudiments de la magie noire avant d’assassiner froidement son maître nécromancien. Ce qu’il n’avait pas prévu c’est que celui-ci reviendrait sous forme de liche. La vengeance se savourant mieux quand le plat a refroidi, son maléfique mentor attendit qu’il fut devenu un grand sorcier noir, installé dans une tour de la région. C’est alors qu’il lança sa plus puissante malédiction sur celui qui fut son élève.

« Il le condamna à demeurer prisonnier de sa tour pour l’Éternité. Le seul moyen pour lui d’en sortir serait de capter l’ultime rayon de soleil du sixième jour de la sixième année du sixième siècle de son emprisonnement. Et il devrait le faire dans l’œil de Markùlg, le cyclope nain des cavernes de Nagakh. Ainsi le voulait la prophétie rédigée par le nécromancien devenu liche.

«  À partir de ce jour, Yagdurz n’eut plus qu’une idée fixe, retrouver l’œil du cyclope pour avoir une chance de quitter sa prison cylindrique. Il créa dans ce but les Zanlugs, à partir de lambeaux de chair de son maître qu’il avait conservés. Durant plus de deux siècles, les esprits de l’Oeil, comme ils se sont nommés eux-mêmes, ont cherché les cavernes de Nagakh. Et quand ils les trouvèrent finalement, ce fut pour découvrir que Markùlg les avait quittées.

«  Pendant près de quatre siècles, les sept Zanlugs traquèrent le cyclope nain à travers tout Noghaard, dévastant certains villages sur leur route, quand la rage d’avoir perdu sa piste se faisait trop grande. Ils finirent par le trouver, réfugié sur une île où il élevait des moutons géants. Ils avaient pour cela suivi les rumeurs répandues par un groupe d’aventuriers qui prétendaient s’être échappés de cette île, contournant la vigilance du cyclope en s’accrochant sous les moutons.

« Au bout du compte, le cyclope ne put leur résister, et c’est sans difficulté que les esprits de l’Oeil l’amenèrent à leur maître, qui lui arracha le précieux globe organique avant de le conserver magiquement dans une boîte d’onyx. Puis il relâcha le cyclope énucléé, dont nul n’entendit plus jamais parler.

— Mais qu’est-ce qu’on a à voir avec cette histoire ? demanda Qwar.

— Il se trouve que Markùlg, averti de son destin par le maître de Yagdurz, se prépara pour le moment fatidique en faisant polir par les Elfes d’Alendiel un œil de verre qui lui offrirait de nouveau la vue, une fois son organe perdu.

— Mais, et nous là dedans ? se récria Nœil.

— Il y a une chose que Yagdurz n’avait pas prévue. C’est qu’un barde borgne se trouverait à proximité de sa tour au moment où se révélerait le dernier rayon solaire du sixième jour de l’année sixième année du sixième siècle de sa détention. Que ce barde possèderait dans son orbite creuse l’œil de verre de Markùlg le cyclope nain des cavernes de Nagakh. Et que cet œil de verre emprisonnerait l’ultime éclat du soleil de ce jour.

Épisode 5

Publicités

14 réflexions sur “La Compagnie des Bras Cassés (Episode 4)

  1. alors ça , c’est pas d’bol!!! il attend 6 siècles tout ça pour se faire gruger par un oeil de verre!!! sur ce coup , il a eu dans l’oeil…hihi!!! 😉 @+

  2. Hello Bald! Il faudrait que je donne l’adresse de ton site à un pote qui apprécie davantage que moi ce genre de récit.

    Dans tous les cas, c’est plaisant à lire et plutôt drôle!!!

    A+

  3. J’adore Dragonlance ! (d’ailleurs j’ai écrit une nouvelle se passant sur Krynn : Une histoire de… Kender, que tu as peut-être lue ! ). Mais ici, si ça devait se passer dans les Dragonlance, ce serait un récit avec uniquement des Kenders et des Nains des ravins !!! ^_^

  4. Pingback: Semaine 23- La revue de Web « Agaboublog

  5. Pingback: La Compagnie des Bras Cassés (Episode 3) « Les Chroniques de Noghaard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s