La Compagnie des Bras Cassés (Episode 1)

Edit : Ce texte et son avant-propos ont été initialement mis en ligne le 29 octobre 2005. Le cafouillage dans les dates des commentaires est une séquelle malheureuse d’une précédente migration du blog (le… 19 avril 2007, on ne s’en serait pas douté).

Voici un texte que je croyais perdu à tout jamais, et que je viens miraculeusement de retrouver ce matin, pour mon plus grand bonheur ! Cette brève introduction a été rédigée le 5 juin 2002, ébauche d’un projet avorté, faute de motivation et d’inspiration à l’époque… Et je ne me souvenais pas en avoir placé l’action en Noghaard… Le voici un peu dépoussiéré et remasterisé (mais en conservant les effets spéciaux de l’époque quand même !!!). De temps à autre, j’y apporterai une suite… Ce n’est donc pas la dernière fois que vous entendrez parler de ce quatuor de choc !

Maintenant laissez-moi vous présenter la Compagnie des Bras Cassés…

La Compagnie des Bras Cassés

Épisode 1 : Où l’on fait connaissance avec nos… héros ?

Le Coupe-Jarrets. L’auberge la plus mal fréquentée de tout Noghaard, en terme de vivacité d’esprit des habitués naturellement. Comme cela arrive régulièrement, ceux que tous surnommaient à voix basse la Compagnie des Bras Cassés sont de retour à l’auberge, pour conter leurs derniers hauts faits à qui veut bien les écouter. Il faut dire qu’après quelques chopes nos quatre compères sont encore plus loquaces, et encore moins crédibles.

Mais il serait malséant de ma part de poursuivre sans vous présenter nos… héros, puisque c’est ainsi qu’ils se présentent eux-mêmes.

Tout d’abord vient Nœil, barde de son état, accessoirement borgne, là où d’autres l’auraient souhaité atone. Il aurait d’après ses dires perdu son œil droit lors d’une lutte farouche contre sa lyre soi-disant possédée par un esprit démoniaque. Nœil, pourfendeur de tympans, grand maître de la mise en fuite des gentes damoiselles.

Ensuite, vient Qwar, le chevalier manchot au courage légendaire… Un dragon vindicatif lui aurait dévoré le bras gauche, après que notre valeureux héros eut anéanti sa draconique famille. Qwar, le paladin sans peur, massacreur de tonnelets, seigneur de l’esquive du danger.

Puis, on trouve Resei, le magicien aux pouvoirs incommensurables… enfin ce serait sûrement le cas si la nature, capricieuse, ne l’avait fait naître sourd-muet. Du coup, les incantations deviennent difficiles. Cependant il est célèbre pour ses talents inédits de salière-poivrière humaine, le sort qu’il maîtrise le mieux, car ne nécessitant que quelques gestes sans formule, consistant à invoquer une poignée de sel ou de poivre. Resei enchanteur des palais, roi de l’illusion de Pouvoir.

Et enfin, Hoops, le voleur légèrement demeuré, séquelle de la lutte face à un bébé troll un peu excité de la massue. Hoops, escamoteur de l’invisible, empereur incontesté du déclenchement de pièges.

C’est donc ce glorieux quatuor qui racontait ce soir-là son dernier exploit : avoir presque réussi à dérober l’Oeil  du Dragon, le fabuleux et fameux rubis aussi gros qu’un poing de géant des collines, symbole du pouvoir faramineux du seigneur Zorglabak, le Noir Nécromant. Il faut dire qu’ils étaient si près du but, puisqu’ils ont vu luire dans les derniers rayons du soleil couchant la tour où se terre Zorglabak. Je dis bien qu’ils l’ont vue, car il n’était pas question pour eux d’en approcher plus près qu’à portée de vue. Et fier de leur exploit, il leur fallait le raconter au plus vite à tout le village.

Naturellement, avant de réaliser ce haut fait digne des légendes les plus légendaires, ils avaient déjà failli occire le démon Zorglabak, le dragon Zorglabak, l’armée des Zorglabaks du Nord venue envahir secrètement le royaume d’Emürie, voler au secours de Sirieldhil l’ourson prisonnier des trolls, permettre à l’âme en peine de Sirieldhil le troubadour cocu d’accéder enfin au repos éternel, libérer la princesse Sirieldhil des griffes de Zorglabak l’ogre des marais… En bref, leur crédibilité était elle aussi des plus légendaires…

Épisode 2

Publicités

27 réflexions sur “La Compagnie des Bras Cassés (Episode 1)

  1. sympa ce récit,j’aime beaucoup et je vois que ma méthode de la "recherche éperdue dans les fonds de tiroir" est efficace…lol Là en l’occurence, la recherche était terminée, puisque je pensais ne jamais pouvoir remettre la main dessus, quand soudain… Miracle !!!

  2. Ce récit m’a fait rire pour deux raisons: d’abord parce que tu as une façon d’écrire splendide et que l’humour de tes mots est très efficace, mais aussi parce que j’ai cru reconnaître quelques membres de mon entourage dont la crédibilité de leurs anecdotes est elle aussi légendaire! lol
    Bravo et merci pour ce petit moment passé sur ton blog aux allures halloweenesques!
    1000 bisous magiques!

  3. oooh le décor à changé ici!^^ Halloween oblige bien sur!^^
    chouette réçit superbement bien écris!^^

    En passant…une petite chaine pour toi sur mon blog!^o^

    bisous et bonne soirée^^

    sugi

  4. Et bin dis donc!!! Faut il être ami avec son CSS pour se permettre un lifting pour l’occasion!!! L’idée est géniale, et l’exécution… bah chuis admirative, moi qui ai bataillé des lustres pour obtenir que mes modules soient entourés d’une simple ligne! Je m’incline, Sieur Baldwulf! Ensuite, ton texte, est, une fois encore, un grand bonheur à lire. Tu sembles tout aussi à l’aise dans l’humoristique que dans les choses plus sombres… Si ça ce n’est pas LA preuve de ton grand talent, je veux bien me faire druide!!! Chalut de l’un des deux Brownies! Merci Minimag ! Préviens moi quand même le jour où tu deviens druidesse… Je saurais que c’est pas le bon jour pour contacter une maison d’édition !!! 😀

  5. Tu veux faire de la concurrence à Zordar maintenant ? En tout cas c’est très drôle ! Belle façon de reprendre les types du jeu de rôle en les parodiant habilement ( une belle bande de bras cassés en tout cas !) Impossible du concurrencer Zordar !!! C’est trop une mine d’or inépuisable en matière d’humour fantastique !!! Je m’incline bien bas devant le maître absolu ès blagues de rôlistes !!!

  6. Dis donc, je t’ai bien lu là! Tu es presque sentimental dans ta présentation de personnages! J’ai H-A-T-E de rattraper mon retard. Bref, voilà un tableau qu’il est bien brossé. ;D PS: je note le décor assortie à l’époque de l’année. Pour Info, Zoulou et moi on voulait faire un épisode halloweenesque, mais on s’est dit qu’on était encore trop "jeunes". Alors on se rattrapera à Noel, à la Saint Valentin (je me gausse d’avance) et à Paques (Muahahahahaha! On est des tordus!) La jeunesse n’est qu’une question de subjectivité… Ce serait amusant de voir le Busard en plein délire halloweenesque !!!   ^_^ Quant aux personnages ici présentés, ils sont voués à faire des apparitions de temps à autres dans ces Chroniques, histoire de rire un peu ! Et ils sont attachants dès qu’on se les imagine un peu…

  7. C’est vrai qu’ils sont terriblement attachants, de vrais piliers de comptoirs :).
    J’avais oublié de te le dire : jolie déco temporaire.
    J’aimerais bien trouvé des bijoux comme cela dans mes fonds de tiroirs, en tout cas ;).

  8. Pingback: La Compagnie des Bras Cassés (Episode 2) « Les Chroniques de Noghaard

  9. Pingback: Les Bras Cassés font déjà parler d’eux ! « Les Chroniques de Noghaard

  10. Pingback: La Compagnie des Bras Cassés (Episode 3) « Les Chroniques de Noghaard

  11. Pingback: Semaine 22- La revue de Web « Agaboublog

  12. Pingback: La Compagnie des Bras Cassés (Episode 6) « Les Chroniques de Noghaard

  13. Pingback: La Compagnie des Bras Cassés (Episode 5) « Les Chroniques de Noghaard

  14. Pingback: La Compagnie des Bras Cassés (Intermède 1) « Les Chroniques de Noghaard

  15. Pingback: La Compagnie des Bras Cassés (Episode 7) « Les Chroniques de Noghaard

  16. Pingback: La Compagnie des Bras Cassés (Episode 8) « Les Chroniques de Noghaard

  17. Pingback: La Compagnie des Bras Cassés (Episode 9) « Les Chroniques de Noghaard

  18. Pingback: La Compagnie des Bras Cassés (Intermède 2) « Les Chroniques de Noghaard

  19. Pingback: La Compagnie des Bras Cassés (Episode 10) « Les Chroniques de Noghaard

  20. Pingback: La Compagnie des Bras Cassés (Episode 11) « Les Chroniques de Noghaard

  21. Pingback: La Compagnie des Bras Cassés (Episode 12) « Les Chroniques de Noghaard

  22. Pingback: La Compagnie des Bras Cassés (Episode 13) « Les Chroniques de Noghaard

  23. Pingback: La Compagnie des Bras Cassés (Episode 14) « Les Chroniques de Noghaard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s