Lire et écrire de la fantasie

Je viens d’apprendre, via cet article de l’excellent site Elbakin.net, que depuis le 23 décembre 2007 je lis et écris (j’en vois qui ricanent au fond de la salle, alors je corrige : j’essaie d’écrire) de la fantasie, oui vous avez bien lu, de la fantasIE. Le terme est officiellement paru au Journal Officiel ce jour-là, fruit d’une certainement intense réflexion de part de la Commission générale de terminologie et de néologisme. Pour preuve, cette capture d’écran du tout nouveau site FranceTerme :

Alors maintenant, il va falloir s’y faire… D’ici peu les média nous parleront de fantasie (je ne suis même pas sûr de la façon dont il faut le prononcer). Parmi les sous-genres, on devrait donc bientôt trouver la haute fantasie (celle de papy J.R.R.), la basse fantasie (et ses jeunes sorciers à lunettes rondes), la fantasie héroïque (et ses chevaliers valeureux), la fantasie sombre (et ses albinos aux épées buveuses d’âmes), la fantasie légère (si chère à Pratchett), etc
Une révolution terminologique qui nous manquait… 😉

Publicités

Une réflexion sur “Lire et écrire de la fantasie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s