Bonne surprise

Quand on se promène d’échoppe en échoppe le premier jour des soldes, il se dresse parfois sur notre passage un présentoir sur lequel se tient un curieux objet, presque inattendu, comme ce roman de Thomas Day, auteur que j’avais pu découvrir à travers son excellent Instinct de l’équarisseur.
Ni une, ni deux, l’ouvrage rejoint ma bibliothèque, après que le quatrième de couverture m’ait tapé à l’oeil (tout comme la chouette couverture par Guillaume Sorel, déjà remarqué en Noghaard pour son travail sur l’Oeil Fé). Je vous copie le résumé de ce roman, histoire de vous rendre alléchante ma futur chronique de lecture :

Thomas Daezzler est un agent de la  » République invisible « , une organisation secrète pluri-séculaire qui se pose en pacificateur du monde. Arrivé en Thaïlande après avoir fui la France et son propre passé, il ne tarde pas à trouver un emploi. Il fait son trou, se forge de nouvelles raisons de vivre et semble sauvé de ses démons. Jusqu’à ce qu’un agent local de la  » République invisible  » le contacte pour lui confier la plus étrange des missions : une quête qui le conduira au cœur de la jungle laotienne, sur les traces de la Shadow Company, jusqu’à la Cité des Crânes…

Récit de voyage halluciné sur lequel plane l’ombre intoxiquée de William S. Burroughs, hommage au Kim de Rudyard Kipling et au Apocalypse Now de Francis Ford Coppola, La Cité des Crânes nous guide pour mieux nous égarer dans un Sud-Est asiatique plein de magie et de dangers, une géographie contaminée par les retombées de la guerre du Vietnam sur laquelle règnent des esprits plus anciens que l’humanité.
Tel le poète, cette plongée en Orient extrême est un mensonge qui dit toujours la vérité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s