Ecrire un chapitre de transition

Depuis plusieurs semaines, je suis bloqué. Un problème épineux m’arrête dans l’écriture de L’éclat de Miriel Ithil. Le chapitre 10, celui auquel j’arrive, est un chapitre de transition. On s’y repose, on récupère de ses blessures physiques et morales, on prend des décisions quant à la suite des événements. Seulement, comment retranscrire ce ralentissement de l’action, comment gérer la baisse subite de tension qui accompagne la fin d’un combat ? Je crains de rédiger un chapitre ennuyeux, où le lecteur ne trouvera pas son compte.
Alors je réfléchis aux moyens pour qu’il devienne une partie intéressante du récit, pour y glisser une scène clé qui le rende essentiel à la lecture, et non simplement une partie nécessaire pour passer d’une section du récit à la suivante, que l’on remplit comme on peut pour justifier son existence.
Autant dire qu’il y a un brainstorming important qui se met en place, et qui risque de bouleverser quelque peu mes projets liés aux appels à textes (je pense notamment à celui de 5e Saison, que je n’ai toujours pas débuté et pour lequel mon idée est peut-être trop ambitieuse pour la caser en moins de 20 000 caractères).
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s