Révélations… ?

Me voici forgeant un maillon supplémentaire pour une nouvelle chaîne, mis à contribution par l’ami Treize

  1. Je suis né en l’an 433 du Second Âge de Noghaard, j’ai donc 20 ans au début de L’éclat de Miriel Ithil.
  2. Je garde peu de souvenirs de mon enfance, si ce n’est la vision de cauchemar de mon village réduit à néant par les sorciers noirs d’Halvyor alors que j’avais huit ans.
  3. Mes parents sont morts dans cette attaque.
  4. J’ai fugué de chez mes tuteurs à l’âge de 13 ans et dans ma fuite j’ai survécu à la traversée de la nécropole, le territoire des Kraggs.
  5. Je fais régulièrement des cauchemars relatifs à ces périodes violentes et douloureuses de ma vie.
  6. Je garde de beaux souvenirs de ma mère me chantant d"anciens contes. Les entendre dans la bouche d’une autre femme m’a énormément troublé…
  7. Il y a un peu plus d’un an, j’ai été sacré Chevalier de l’ordre de Driaz par le roi Grem XI.
  8. La mort du Roi a été un événement traumatisant pour moi, car je lui avais confié peu de temps auparavant tout ce dont je me souvenais de mon passé.
  9. Je hais ceux qui pratiquent la magie sous toutes ses formes à cause du mal qu’elle a causé à ceux que j’aimais.
  10. J’aime sentir la lame de mon épée glisser dans la chair de mes vils adversaires. Mais ne supporte pas que le sang soit versé inutilement.
  11. J’ai accepté que les N’Skiis qui m’ont recueilli dans les Monts Niel fassent quelques prélévements de sang et de peau sur moi, pour qu’ils puissent les étudier afin de mieux comprendre le fonctionnement du corps des hominiens.
  12. Je ne comprends pas mes sentiments pour cette magicienne que je devrais normalement haïr comme tous ceux de sa caste, et que pourtant j’aime…
  13. Je rêve de servir le nouveau Roi de Driaz quand la fleur aura poussé sur son berceau.
  14. J’aime m’isoler quand les autres festoient et s’amusent.
  15. Je ne supporte pas les manières des jouvenceaux de la Cour.
  16. Durnor, Hildor et Deorman sont mes seuls amis, ainsi que ma seule famille.
  17. Il n’y a jamais de cause perdue à mes yeux, tant qu’il reste un homme qui a le courage de se battre pour celle-ci.
  18. L’étrangeté des derniers événements, associée à la réalité de ceux-ci, me fait prendre conscience d’avoir peut-être fait une erreur en me débarassant un peu hâtivement de ce grimoire aux pages blanches. Mais j’espère qu’il n’en est rien.
  19. J’aime contempler, lors des nuits dégagées, la voûte céleste illuminée par les restes du Soleil détruit. Elle me conte des récits merveilleux des temps passés, m’apaisant pour quelques instants, chassant les démons qui me hantent depuis l’enfance.
  20. Je ne suis qu’un personnage de roman, issu de l’imagination de mon créateur de presque 26 ans, 1m83, 65kg, et qui a pour passions premières l’écriture et la lecture, mais qui a voué ses études et ce qui en a suivi à une de ses passions fortes, mais moindre : les mathématiques. Il a insufflé beaucoup de lui en mon âme quand il m’a fait naître de sa plume, même si peu à peu nous avons chacun suivi notre voie, tout en conservant certaines similitudes.

Pas facile de dévoiler tout ça sans pour autant faire trop de spoil pour la suite du cycle des Elus…

Je passe le relais à ceux qui le voudront !!!

Mais si Roanne, Anilori et Syven souhaitent poursuivre la chaîne… 😉

Publicités

7 réflexions sur “Révélations… ?

  1. Super bien contourné :)). Bon, tu pouvais pas m’oublier ? hein ? Heu, je vais réfléchir à la façon de gérer ce cadeau empoisonné…

  2. tu as trouvé une bonne manière de contourner la chose(ce que je comprend tout à fait car j’en ai fait de meme mais de manière moins visible pour qui ne me connait pas!)tu viens de faire tomber un grand préjugé(donc par définition faux)à savoir que les matheux ne liraient pas!j’admire les gens qui arrivent à s’interesser à beaucoup de domaines et je regrette souvent d’etre une littéraire un peu trop stéréotypée mais bon,la vie m’a fait ainsi et une équation me donne mal au crane!

  3. Ou comment donner encore plus les boules à la triste ère en retard de deux ou trois années lumières dans la lecture de ‘l’Eclat… »
    Snouf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s