L’Instinct de l’équarisseur

Imaginez un instant un monde parallèle au notre, un monde où certaines créatures fantastiques ne sont pas que légendes, un monde à l’avancée technologique indéniable, dûe à la venue des Worshs, un peuple extra-terrestre, un monde où Sherlock Holmes et le professeur J.H. Watson ne seraient pas personnages de fictions, mais des hommes à l’existence bien réelle. Imaginez que Sherlock Holmes ne soit pas le simple détective cocaïnomane et joueur de violon que l’on connait, mais l’assassin royal, à la justice expéditive, expert en torture et autres réjouissances violentes, mandaté par sa Majesté la Reine Epiphany Ière pour débarasser la Monarchie Libertaire Britannique de certains sujets indélicats, comme on anéanti un furoncle disgracieux… Imaginez qu’Arthur Conan Doyle se soit retrouvé embarqué dans les aventures du célèbre détective et ne se soit que contenté de nous les raconter, de façon très expurgée…

Partant de ce postulat, Thomas Day nous livre avec cet Instinct de l’équarisseur, publié initialement en 2002 chez Mnémos, un roman steampunk réjouissant au plus haut point. Un humour omniprésent sert un scénario à rebondissements, où l’on croise Jack l’Eventreur, Oscar Wilde (exceptionnel passage que son enquête aux côtés de Doyle !), Jack London, Butch Cassidy et le Kid, Freud (auquel Holmes réserve un traitement très particulier…) et bien sûr l’infâme James Pretorius Moriarty.
Les clins d’oeil à la littérature fantastique sont nombreux. On sent que l’auteur prend un plaisir fou dans l’écriture de ce récit, et parvient magistralement à transmettre celui-ci au lecteur, subjugué et hilare !
La violence est certes omniprésente, la nature même de ce Sherlock Holmes l’exigeant, le sexe (parfois un peu cru…) fait épisodiquement son apparition, mais c’est la quête de l’immortalité qui sous-tend constamment le récit, cet instinct de l’équarisseur étant la clé de ce mystère…
Thomas Day confirme ici l’émergence au cours des dix dernières années d’un nouveau souffle dans la littérature SF/Fantasy française. Un roman à lire absolument !

Publicités

2 réflexions sur “L’Instinct de l’équarisseur

  1. Moi perso…je sais pas, ca m’attire pas trop!^_~
    Je doit encore faire mon report sur le festival de hier!!! J’ai la flemme de l’écrire lol…la fatigue sans doute lol

    bizzz et passe un très bonne semaine!^^

    sugi la fourmi

  2. Personnellement j’ai adoré, si tu as aimé je te conseil vivement "La voie du sabre" du même auteur qui conte la vie du samourai qui a ecrit le "traité des 5 roues". Salut Messire Gaucher !Conseil de lecture que je garde dans un coin de mon esprit, surtout que tu n’es pas le premier à en parler en bien !Par la même occasion, je te remercie pour ton inscription à la newsletter ! :DT’aurais pas un site web ou un blog par hasard ?AmitiésBaldwulf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s