Du Sorcier et de sa déification

Au début, c’était un sorcier blanc, le plus puissant de tous. Il était capable de mettre en déroute une armée de dragons par la seule force de sa pensée. Une longue période s’écoula sans que l’on entende parler de lui, à tel point qu’on le crut mort. Puis vint le temps des Guerres Raciales. Et lors de l’ultime bataille, il apparut, chevauchant une dracoliche, fruit de son pouvoir devenu maléfique. D’un simple geste de la main, il décima la moitié des forces en présence. Puis sa dracoliche détruisit un des deux soleils de Noghaard par son souffle noir et glacé. Au même instant, les armées de mort-vivants et d’Orques du Sorcier envahirent le champ de bataille et submergèrent les survivants. Ceux qui étaient encore adversaires quelques minutes auparavant se retrouvèrent obligés de s’allier malgré eux pour tenter vainement de repousser les assauts désordonnés mais mortels des créatures. Mais le mal était déjà fait, le Sorcier avait insufflé le germe de la haine dans le subconscient des peuples de Noghaard. Tous les prêtres, tous les mages de Mäz-Hübed survivants unirent leurs pouvoirs pour ouvrir une brèche vers une autre dimension où ils repoussèrent le Sorcier. Dans le plus pur des cristaux de Noghaard, ils focalisèrent toute l’énergie magique qui demeurait en eux pour sceller la porte dimensionnelle avec le Bëal Nargoz. Le cristal fut projeté hors de l’atmosphère de Noghaard et depuis la puissance de son éclat éclaire les nuits, c’est pour cette raison qu’il fut nommé Miriel Ithil, le Joyau Lune. Les armées de morts-vivants devinrent poussière quand le pouvoir du Sorcier s’éteignit en ce monde, les Orques prirent peur et fuirent pour se réfugier au sud et à l’est. Cependant la défaite du Sorcier n’était pas totale, les Elfes d’Erynloth, seuls à ne pas avoir participé à l’emprisonnement avaient été corrompus et vénéraient déjà les ténèbres qui avaient enfanté le Sorcier. Par leur foi, ils l’élevèrent au rang d’Antrödorn, un humain déifié. Il devint Siral, Maître du Bëal Nargoz et de tous les pouvoirs noirs, Halvyor pour les peuples qu’il n’avait pas pervertis. Au fil du temps, ceux qui avaient participé à l’emprisonnement d’Halvyor moururent, et l’éclat de Miriel Ithil s’amenuisait au fur à mesure qu’ils s’éteignaient. Certains parvinrent à transmettre la charge de maintenir la puissance du Joyau Lune à leurs descendants, mais cela ne put que freiner le processus. Quand Miriel Ithil se sera éteint, Halvyor pourra de nouveau franchir les portes de sa prison…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s