L’antichambre du Sanctuaire

Voilà je mets aujourd’hui en ligne la pièce maîtresse de mon édifice poétique… Le poème qui m’a réclamé le plus de travail, des mois et des mois de réflexion, de vers raturés, barrés, de feuilles froissées rageusement, pour parvenir à ce résultat.
Les premiers vers manquaient un peu d’inspiration métrique (comme pourra le vérifier le lecteur minitieux qui compte les pieds de chaque vers…) on retrouve quelques unes de ces horribles rimes où le "e" n’est pas muet en fin de vers, mais je n’ai pas voulu le changer… Tel était et devait être le début de ce poème…
Le poème étant long de quelques 152 vers, je l’ai placé dans un article anti-daté du 25 septembre, pour ne pas allonger considérablement la page d’accueil… Laissez vos impressions dans cet article du 25, les commentaires n’étant pas possibles sur celui-ci…

Laissez vos craintes derrière vous, prenez votre courage à deux mains, et pénétrez dans ce sombre Sanctuaire

Publicités