Les Enfants de la Nuit/Guerriers des Ténèbres (Korrigans – T1 et T2)

Une fois par an, à la première nuit de novembre, s’ouvrent les portes entre notre monde et un monde fantastique peuplé de créatures cauchemardesques ou féeriques.
Nous sommes en l’an Mille cent, et cette nuit, la vie de Luaine va basculer. Tombant dans une embuscade tendue par des Cluricaunes ayant franchi un des passages entre les deux mondes, son père meurt tandis que sa mère et son grand-père sont enlevés par les sadiques créatures pour les livrer à leur maître, le maléfique Balor, souverain de la race des Formoîrés.
Luaine est recueillie par Eolas et Emer, deux Korrigans, qui l’emmènent dans leur monde. Dès lors la fillette ne voudra plus qu’une seule chose, sauver sa mère et son grand-père des griffes de Balor, entraînant le clan des Korrigans, peut-être jusqu’à sa perte…

On est tout de suite frappé par une évidence. C’est beau, très beau. Chaque vignette est un véritable tableau. Une fois n’est pas coutume, ce sont les couvertures qui pourraient constituer l’illustration les moins réussies des albums. Le style de Civiello fait merveille, et contribue grandement à la qualité des deux premiers volumes de cette série.
Le scénario de Thomas Mosdi, s’il est classique dans sa trame, n’en demeure pas moins palpitant, entrecoupé de rencontres étranges comme celles de Medh Maeb ou de Ferg, apparition majestueuse s’extrayant de la Source Noire.
L’ambiance est très sombre, et plus proche de la Dark Fantasy que de l’Heroic Fantasy.
Les mythes celtiques imprègnent cette série, et le nom des Tuatha de Danann résonne avec la tonalité de l’Espoir.
Le rythme peut certes paraître un peu lent par moment, pourtant on ne s’ennuie jamais, et les Korrigans nous rappellent un peu une autre peuplade qui ne recherche pas l’aventure…
Avec le deuxième volume, la série commence à trouver son rythme, et les créatures fantastiques se multiplient (superbe illustration de la métamorphose de Medh Maeb en planche 5).
Autre point fort, la première édition des deux tomes s’ouvre sur des carnets de croquis préparatoires de Civiello, accompagnés de commentaire nous apportant diverses informations sur les principaux protagonistes.

La suite devrait se révéler passionnante et épique, entre la rencontre attendue avec les Tuatha de Danann et la libération probable de Balor…

Publicités

Une réflexion sur “Les Enfants de la Nuit/Guerriers des Ténèbres (Korrigans – T1 et T2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s