Le Mexicain à deux têtes (Professeur Bell – T1)

Nouvelle chroniques BD. Et premier pas dans l’univers de Joann Sfar… Avec Le Mexicain à deux têtes, première aventure du Professeur Bell, c’est dans le domaine du fantastique que nous nous trouvons.
Pascual Pinon, directeur d’un "établissement pour femmes anxieuses", rend visite au Professeur Bell pour lui demander d’effectuer une opération chirurgicale délicate : le débarrasser de la tête qui trône en plein milieu de son front et qui le tourmente. Naturellement le Professeur refuse d’emblée d’exécuter l’intervention… Mais quand il retrouve peu de temps après son frère assassiné avec une tête postiche en cire au milieu du front, il se décide à pénètrer dans le monde du Mexicain…

L’atmosphère est glauque, violente et fantasmagorique en même temps. Les personnages sont de vrais névrosés (mention spéciale au spectre qui fait une thérapie avec le Professeur !). L’humour disséminé ici et là est très noir (j’adore!).
On baigne constamment dans une impression de cauchemar éveillé, parfaitement servie par le style formidable de Joann Sfar, et on suit avec fébrilité l’avancée du Professeur au sein des horreurs qui accompagnent le quotidien du Mexicain…

Un album enthousiasmant pour les amateurs de fantastique et d’atmosphères étranges, que je recommande chaudement !

 
Publicités

4 réflexions sur “Le Mexicain à deux têtes (Professeur Bell – T1)

  1. j’aime la BD, je ne connaissais pas, je decouvre celle ci, je vais essayer de voirnou je peux la trouver… Tres riche en infos et bbeau design, ton blog !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s