Au-delà des brumes (Le Sang du Dragon – 1)

Dernière découverte en BD, la série Le Sang du Dragon, d’Istin et Michel, dont le premier tome, Au-delà des brumes, vient de paraître chez Soleil.L’histoire se déroule au début du XVIIIe siècle, en Bretagne. Le capitaine Hannibal Mériadec et son équipage partent en quête de la carte des mondes du Sidh, dans l’espoir de trouver le trésor fabuleux du célèbre capitaine Mell-Talec… Korrigan de son état. Pour cela, ils se rendent tout d’abord à la mythique forêt de Scissy, auprès du Mont-Saint-Michel, domaine des Elfes… Mais est-ce bien la richesse que recherche le capitaine Méridadec…

Le trait est fin, les couleurs douces au regard, le scénario attractif. Les légendes bretonnes côtoient la légende arthurienne, ainsi que quelques éléments de fantasy.
Un petit clin d’œil à Tolkien est même glissé presque négligemment dans les légendes d’une carte (Fangorn et Middle Earth y apparaissent nettement…), et les Vohreens m’ont fait instantanément penser au lapin de Sacré Graal (mais où est donc passée cette fichue Sainte Grenade d’ Antioche ?).
Je ne connaissais pas encore les autres séries sur lesquelles travaillent également Istin et Michel (sauf de nom…), et, à la lecture de ce Sang du Dragon, trois souhaits me viennent :

  • D’abord, connaître la suite de cette histoire (logique imparable !!!).
  • Ensuite, découvrir le pourquoi du choix de ce titre : Le Sang du Dragon (si on n’en voit pas un avant la fin du dernier volume, je m’arrache les écailles…).
  • Enfin, m’en aller quérir quelques volumes des autres séries (Les Contes de Brocéliande, Les Contes du Korrigan, Les Contes de l’Ankou, Merlin), pour voir si elles sont du même niveau (mais bibliothèques et librairies sont fermées le dimanche, alors je vais patienter un peu…).
Publicités

4 réflexions sur “Au-delà des brumes (Le Sang du Dragon – 1)

  1. La couverture est superbe, je me laisserai sans doute tenter, en espérant que la lecture soit à la hauteur des attentes engendrées par la couverture 😉

  2. Est-ce que graphiquement l’intérieur est à la hauteur de la couverture ? Parce que si c’est oui ça doit déchirer. Malheureusement il y a beaucoup de BD qui sont assez décevantes là-dessus. Sinon pour les autres que tu cites, je peux juste te parler de Merlin : c’est pas beau mais l’histoire est bien creusée.

  3. Pingback: Hannibal Mériadec et les larmes d’Odin (tomes 1 à 3) « Les Chroniques de Noghaard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s