La Compagnie Noire

    C’est l’histoire d’une compagnie de mercenaires, dont les annales conservent la mémoire depuis des siècles. La Compagnie combat pour le plus offrant et a acquis une certaine renommée.
    Seulement, sans le savoir (mais ils l’apprennent très vite…), elle s’engage au service de la Dame, la créature la plus maléfique en éveil dans ce monde. La campagne à laquelle participe les mercenaires consiste à éradiquer les rebelles, beaucoup plus nombreux, qui remettent en cause la domination de la Dame…

    Ici on est plein dans la Dark Fantasy, avec un récit à la première personne narré par Toubib, médecin et annaliste de la Compagnie. Le point de vue est donc, une fois n’est pas coutume, celui des "méchants". En effet, ici il n’y a ni bien, ni mal, c’est celui qui conte l’histoire qui va décréter quel est le camp qui est dans son bon drit, comme se plait à le répéter Toubib tout au long du roman.
    Ici pas de manichéisme… Et Toubib, avec ses états d’âme persistants, est un personnage d’une grande profondeur.
    L’histoire en elle-même est simplissime. Pas vraiment d’intrigue à tiroirs, des rébondissements auquel on s’attend…
    Pourtant il y a quelque chose dans ce livre…. Du cynisme (beaucoup), de l’humour (souvent, je me suis régalé en lisant certains passages…), et surtout une galerie de portraits tous plus taillés à la serpe les uns que les autres. Des personnages qui sont des vrais "gueules". La Capitaine, Corbeau, Qu’un-Oeil, Gobelin, Silence, Elmo, et tous les autres membres de cette grande famille qu’est la Compagnie Noire, anonyme ou presque, qui font une brêve apparition, chacun avec leur trait particulier.
    Autre particularité du roman, le fait d’être en présence du point de vue d’un non-combattant. Du coup, mis à part la bataille finale, aucun des combats de la Compagnie n’est livré en détail. Quelques lignes pour expliquer le déroulement général. C’est tout. Et cela fait beaucoup de bien !!! La psychologie prime ainsi sur l’action.
    La magie est présente, le pouvoir des sorciers étant assez impressionannt. Cependant, et cela est encore très rafraîchissant, le pouvoir magique n’est pas ici synonyme d’immortalité, et les puissants tombent eux-aussi au combat. Quelques manigances, le jeu du pouvoir sont d’autres ingrédients du roman.

    Au final, une lecture qui m’a franchement enthousiasmé, et je suis heureux de savoir qu’il y a encore une dizaine de volumes qui existent en français (et je ne sais combien en anglais…).

    Pour ma prochaine lecture, changement d’ambiance avec Space Opera de Jack Vance, un roman de SF présenté comme "un petit bijou de space opera humoristique" en quatrième de couverture. Un programme alléchant. Et c’est Vance, alors peu de chance d’être déçu !!! Chronique prochainement…

 
Publicités

4 réflexions sur “La Compagnie Noire

  1. Merci pour ta visite sur mon site, surtout pour ton explication du mystère… J’ai un autre hypothèse : le moment où j’ai enregistré cet article (entre 2h et 4h du matin c’est le moment du nettoyage sur OB…) et peut-etre qu’un petit dysfonctionnement… Qu’en penses-tu ? Est-ce vraisemblable?

  2. Le problème c’est que tous les tomes ne sont pas encore sortis en poche. Il va falloir attendre encore un peu : nous nous contentons des deux premiers pour le moment pour ne pas avoir à acheter les tomes dans différentes collections. J’ai le même problème avec L’Assassin royal de Robin Hobb. C’est assez rageant de commencer une histoire sans pouvoir en lire la suite.

    Ambre

  3. Une douzaine de tomes… xD
    **tombe de sa chaise**

    Bon… Je vais essayer de dénicher le premier tome (qui se cache bien pour le moment oO), et on verra la suite..

  4. J’ai commencé la lecture du premier tome en même temps que toi, et j’en suis déjà au 8eme, tout en menant une campagne de JDR axée sur The Black Company, l’univers de D20 de Green Ronin récemment publié en Anglais!

    Rarement univers medieval fantastique m’avait autant accroché depuis L’Assassin Royal de Robin Hobb. Je conseille cette série à tous. Le summum de la Dark Fantasy.

    Amitiés.

    PS : Ton blog est excessivement réussi(je suis exigent pourtant), bravo à toi, tu as un vrai don dans le domaine de l’écriture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s