POST-MORTEM : les morts ne changent pas de niveau

Voici une de mes dernières acquisitions en matière de jdr (pour une bouchée de pain sur le bd St Germain durant les soldes…).
Le sous-titre est suffisamment éloquent : il y a un jeu après la mort. Nous avons tous perdu, frustration ineffable, un de nos personnages fétiches dans des circonstances plus ou moins glorieuses (Ah ! Ce pauvre J.W. Harvey  détruit lors d’une chasse au Sang…).
POST-MORTEM propose ainsi de jouer ces personnages honteusement brisés en pleine ascension dans l’après-vie.
Donc, bienvenue dans l’Au-Delà, où règne la Mort en maîtresse parfois contestée, où la Nécro-Police tente de maintenir l’ordre, où les e-crâns vidéos relaient des images à longueur de journée… Les PS (pour Personnages Spectres) se retrouvent projetés dans ce monde impitoyable (nul n’en est revenu vivant après tout ), avec pour deux seules caractéristiques l’Ame et la Conscience, interdépendantes, et quelques compétences et prouesses. Tout ceci répertorié sur leur précieuse stèle. Mais attention, il ne faut pas s’y tromper, il s’agit d’un jeu morbido-humoristique, pour reprendre les termes de l’auteur !!!
Le système semble simplissime, se basant sur un D8, et le manuel de règles se veut concis et très différent des maquettes habituelles. Alors que la majeure partie des jdr proposent un pavé pesant où ressortent les chapitres création de personnage, règles, description plus ou moins brève du monde, éventuel(s) scénario(s), le format choisi (seulement 32 pages en 19×25) permet de sortir de cette présentation indigeste (mémorable souvenir de la lecture de Star Wars, mon premier jdr…). Ici, tout tourne autour du scénario d’introduction, l’auteur distillant règles et background utiles au moment opportun. Il en résulte une lecture fort agréable (et rapide !), d’autant que les traits d’humour qui ponctuent chaque paragraphe ajoutent encore au plaisir ! Ajoutez à cela un système d’expérience tout à fait original (je n’en dirai pas plus pour ne pas gâcher la surprise à mes futurs joueurs… ), et on arrive à un très bon produit final !
Il ne me reste plus qu’à y faire jouer, pour confirmer l’excellent potentiel du jeu…
 
Publicités

Une réflexion sur “POST-MORTEM : les morts ne changent pas de niveau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s